Les profs ont trop de vacances ? la preuve que non

Il est 22h30, je viens de finir ma journée de travail. Aujourd’hui j’ai bossé de 8h30 à 22h30 avec 1h de pause. Je suis fatigué et je devrais aller dormir, mais il me prend une envie de faire des calculs, car j’aime bien les calculs.

Alors calculons.

Profil A : un travailleur à 35h avec 5 semaines de vacances par an

52 semaines par an – 5 = 47 semaines de travail.

47 x 35h = 1645h par an de travail.

Profil B : un travailleur à 40h avec 5 semaines de vacances par an

47 x 40h = 1880h par an de travail.

Profil C : un prof avec une moyenne de 50h par semaine avec 15 semaines de vacances par an

Les 15 semaines de vacances sont les vacances que j’ai eues en 2021 (début des vacances d’été fin 2è semaine de juillet, reprise dernière semaine d’août).

(52 – 15) x 50 = 1850h par an de travail, dont 888h à gérer une classe de dizaines d’enfants (24h par semaine).

 

Je vous laisse tirer vos conclusions.

Et il ne faut pas croire non plus qu’ils sont sur-payés. Sans compter l’absence de tickets restau, de 13è ou 14è mois, de comité d’entreprise pour des vacances moins chères, de mutuelle ou que sais-je encore. Ha si, je peux visiter le Louvre ou l’Arc de Triomphe gratuitement. Ça me fait une belle jambe étant sur Lyon.

Après je ne me plains pas attention (bon sauf la paie qui est vraiment faible), j’aime ces enchainements de rythme très soutenu suivi de périodes longues de repos. C’est simplement pour remettre en perspective le temps de travail effectif remis à l’année, qui n’est pas si différent des autres boulots, et donc apporter un contre-exemple à la phrase trop souvent entendue des profs toujours en vacances.

Je crois que tout le monde devrait arrêter d’envier les autres et croire que c’est toujours mieux pour les autres, chaque métier est dur et fatiguant s’il est fait correctement.

Bon, sur ce j’arrête mes bêtises et je vais me coucher !

A voir aussi

« Au début, je ne comprenais rien »: les premiers pas compliqués des enseignants contractuels

cette ancienne architecte d’intérieur souhaite « prendre une pause » – elle travaillait auparavant à son compte. …

4 comments

  1. Comment estimez-vous les 50h par semaine ?
    Comment estimez-vous qu’un travailleur à 40h par semaine fait réellement 40h par semaine ?

  2. @GPCU :
    Le temps légal est de 35h par semaine. Pour avoir travaillé plusieurs années dans le privé avant d’être prof je sais que les 35h sont rarement appliquées, donc j’ai rajouté l’exemple des 40h. Mais les heures dépassant les 35h sont des heures supplémentaires, payées plus. En prof nous n’avons pas d’heures supplémentaires. La paie est un forfait, peu importe le nombre d’heures réelles.

    Le travail à l’école commence à 8h pour finir à 18h (de 16h à 18h il y a les heures d’APC, les rdv parents, les rdv d’équipes, les formations, les corrections), avec disons 1h de pause à midi (seule pause de la journée) : 9×4 = 36h, + 4h le mercredi, on arrive déjà à 40h dans la semaine, pour la simple présence à l’école. Il faut rajouter le travail de préparation à la maison (c’est à dire prévoir 6h de cours par jour, cours adaptés en 3 niveaux pour les élèves suivant leur niveau + les adaptations DYS et pour les élèves en handicap), et les 50h sont dépassées largement.

  3. @Matronix
    Mais les heures dépassant les 35h sont des heures supplémentaires, payées plus. -> je connais beaucoup d’entreprises qui ne respectent pas ce point, les heures au delà des 35 ou 39 étant « invisibles »

    Il faut rajouter le travail de préparation à la maison -> c’est là où je parlais de 40h par semaine, ce n’est malheureusement pas rare que le travail ne s’arrête pas au départ de son poste

    on arrive déjà à 40h dans la semaine, pour la simple présence à l’école -> j’ignorais ce nombre de base, merci pour ces précisions

    et enfin pour une précision, je suis totalement en accord avec cette phrase de l’article d’origine :
    « Je crois que tout le monde devrait arrêter d’envier les autres et croire que c’est toujours mieux pour les autres, chaque métier est dur et fatiguant s’il est fait correctement. »

  4. Chaque métier a ses pour et ses contre, chaque corps de métier a ses spécificités, le même travail et le même poste dans 2 entreprises différentes ne sera pas statué de la même manière ni les heures qui vont avec.
    Si le monde du travail était aussi simple je pense qu’on ne se casserait pas la tête à chercher des entreprises et qu’on choisirait simplement un poste.

    Mais il y a d’autres composantes qui font qu’on est bien dans son travail et qu’on a envie de continuer ou non.

    Les vacances par exemple, ce n’est pas rien, pouvoir avoir plusieurs semaines de vacances consécutives pour se reposer c’est un luxe, dans beaucoup de métier on ne prend que quelques jours par ci ou par là (pas terrible pour couper vraiment) et on ne peut prendre que 2 semaines en été de manière consécutive.

    Les heures supplémentaires sont dans la loi payées mais en vrai ce n’est pas toujours le cas puis toutes les entreprises ne pointent pas les heures et tout le monde n’est pas logé à la même enseigne de par sa fonction ou des contraintes de son poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *