« Au début, je ne comprenais rien »: les premiers pas compliqués des enseignants contractuels

cette ancienne architecte d’intérieur souhaite « prendre une pause » – elle travaillait auparavant à son compte. Et « quand on est professeur, on a les mercredis et les vacances », explique-t-elle.

Sauf que cette trentenaire, sans aucune expérience dans l’enseignement, l’a vite constaté: la réalité du métier est bien différente. Recrutée en tant que contractuelle dans l’académie de Versailles, elle est aujourd’hui en charge d’une classe de CM1 et « c’est très difficile ».

Elle ne s’attendait pas à une telle quantité de travail, à des enfants qui font « beaucoup de bruit » et aux différences de niveau entre les élèves. Surtout, Sana pensait qu’on lui transmettrait des cours « clé en main ».

Source : « Au début, je ne comprenais rien »: les premiers pas compliqués des enseignants contractuels

Les premiers retours des 4500 contractuels recrutés cette année pour parer à la pénurie de profs.

A voir aussi

Le MDES s’insurge contre les opérations de fouilles en milieu scolaire, le Préfet et le Recteur de Guyane répondent – Guyane la 1ère

Depuis la rentrée dernière, plusieurs opérations de fouilles ont été menées dans les établissements scolaires …

One comment

  1. QUOI ? MAIS IL FAUT TRAVAILLER QUAND ON EST PROF ? JAMAIS ENTENDU PARLER DE CA !

    cette blague.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *