Infos
Accueil / Mes réactions / Les OGM, ça a bon goût

Les OGM, ça a bon goût

glass_gem_corn

Comme je suis lancé dans l’alimentaire, j’aimerais dire un mot sur les OGM. Enormément de gens en sont contre, je pense par désinformation. Combien savent réellement ce que sont les OGM ?

Je vais vous dire un scoop : tout ce que vous mangez contient des OGM. Absolument tout.

Reprenons la définition d’un OGM : Organisme Génétiquement Modifié. Un organisme, un truc vivant, un légume, un fruit, un animal même, qui est modifié génétiquement. Cela signifie que ses gènes sont modifiés, autrement dit, son ADN.

La base de tout organisme : l’ADN

Tout le monde je pense sait ce qu’est l’ADN (acide désoxyribonucléique) : une molécule qui porte l’information génétique de l’organisme. En résumé, c’est une double chaîne, très longue, constituée principalement de sucre (le ribose, sorte de glucose). Sur chaque sucre est accroché une base. Il en existe 4, pour tous les êtres vivants de cette planète (que ce soit un Homme, une patate, une rose, un chat ou un virus) : l’adénine, la thymine, la guanine et la cytosine (A, T, G et C). Toute notre information génétique est stockée dans l’ADN à l’aide de ces 4 bases. Ce qui fait qu’un chat ne ressemble pas à un chien, c’est simplement l’ordre de ces bases. Quand on dit que l’ADN du chimpanzé est similaire à 99% avec celui de l’Homme, cela signifie que 99% de l’ADN du chimpanzé a le même ordre que l’ADN de l’Homme.

Pour information, ces bases fonctionnent par série de 3. 3 bases correspondront à un acide aminé en particulier. On peut ainsi faire des chaînes de ces acides aminés, qui formeront ni plus ni moins les protéines, que tout être vivant possède.

Les OGM

Qu’est-ce qu’un OGM ? C’est un organisme auquel on aura modifié certaines bases de l’ADN. On aura remplacé une guanine par une adénine par exemple, on aura supprimé une cytosine, ou au contraire on en aura rajouté une. On peut agir sur une seule base, ou plusieurs, à plusieurs endroits. On peut faire ce que l’on veut. On peut agir sur une graine par ex, directement en laboratoire. Peut-on pour autant faire n’importe quoi ? Non, et je vais vous expliquer pourquoi.

Modifier l’ADN c’est bien beau, encore faut-il que ce soit viable. Autrement dit, il faut que ça pousse. C’est la nature qui a le dernier mot. Si on fait une modification, qu’on plante la graine, et que ça pousse, c’est que la nature a accepté nos modifications. C’est que pour elle, c’est viable. Si la graine ne pousse pas, c’est qu’elle a été trop modifiée, la nature la refuse. Ca ne poussera pas, et ça crevera même. On ne peut donc pas créer n’importe quoi.

Ce qu’on induit dans l’ADN s’appelle une mutation génétique. Et les mutations génétiques arrivent tous les jours ! Si votre enfant n’est pas un clone de vous-même, c’est parce qu’il a subit des mutations génétiques. L’ADN a été brassé, mélangé, avec votre partenaire. Quand vous mangez une clémentine, vous mangez ni plus ni moins qu’un croisement entre l’orange douce et la mandarine. Si ça ne n’est pas un organisme génétiquement modifié, je ne sais pas ce que c’est ! Mais pas besoin d’aller chercher si loin, l’orange ou la pomme la plus simple est génétiquement modifiée, car elle subit des modifications ponctuelles de son code génétique. C’est la base de l’évolution !

L’évolution

Qu’est-ce que l’évolution, la théorie de Darwin ? Si vous ne ressemblez plus au singe de la préhistoire, c’est que vous avez évolué. Et l’évolution, ce n’est ni plus ni moins des modifications génétiques ponctuelles. Quand vous faites un enfant, du code génétique se perd, d’autre se crée. Quelque fois, du code important se perd, et vous pouvez faire une fausse couche, ou un bébé qui peut rapidement mourir (la mort du nourisson), ou un handicapé, mental ou physique. C’est ce brassage qui est à la base de l’évolution. On n’y peut absolument rien. Plus les générations sont rapides, plus cette évolution est visible. Vous comprenez surement mieux maintenant pourquoi autant de rats sont utilisés en laboratoire. On peut avoir des dizaines de générations en très peu de temps, quand un chat mettrait 6 mois, ou un Homme une quinzaine d’années. Ces modifications sont acceptées par la nature, et sont même provoquées par cette dernière. Avoir peur des OGM revient à avoir peur de son enfant ou de ses parents. Vous êtes vous même un OGM.

Ce n’est pas toxique

Manger des OGM, ce n’est pas toxique, et ça ne le sera jamais. Impossible de mourir ou de tomber malade à cause d’un légume OGM. Si vous avez suivi jusqu’ici, vous avez compris qu’on ne modifie pas le légume qui a poussé, mais la graine, directement sur son ADN. Autrement dit, aucun produit chimique ou autre n’est utilisé. Quand vous avalez un légume, votre estomac va séparer chaque molécule des une des autres. Vous allez couper l’ADN, vous allez couper les protéines, etc. Vous n’allez pas digérer l’ADN entier tel quel, vous allez digérer les bases, vous allez digérer les acides aminés des protéines. Au final, peut importe l’ordre de ces bases/acides aminés, ils seront tous en vrac dans votre corps. Acides aminés qui seront réutilisés pour votre propre ADN. Un OGM modifie l’ordre de ces bases, mais ne modifie pas ces bases. Votre corps n’a aucune idée de l’ordre initial de ces bases, et s’en fiche complètement. Cela ne fait aucune différence entre un maïs naturel par exemple et un maïs OGM, tout sera digéré de la même manière. Aucun ADN n’agit sur votre propre ADN, sinon on ressemblerait tous à des tomates. Vous pouvez manger tous les OGM du monde, aucun ne fera muter votre propre ADN. Ce n’est pas en mangeant de l’ADN de tomate que l’on devient une tomate. Il ne faut pas confondre OGM et radioactivité, qui elle, induit des mutations sur votre ADN (et donc potentiellement des bras en plus ou je ne sais quoi d’autre).

Oui, mais…

…j’ai déjà entendu dire qu’on mettait du scorpion dans les tomates pour les rendre plus rouge, ou autres trucs du genre. Déjà, un scorpion, ce n’est pas rouge. Je ne sais pas si effectivement on utilise du scorpion pour rendre les tomates plus rouges (je pense que c’est une légende urbaine). Mais même si c’était le cas, quel serait le problème ? On n’aurait pas arraché une pate au scorpion pour la rentrer de force dans la tomate, hein… Cela signifierait qu’on a utilisé un morceau d’ADN du scorpion, qu’on aurait mis dans l’ADN de la tomate. La tomate ne poussera pas avec une tête de scorpion, ce n’est pas viable, la nature ne ferait pas pousser cela… Mais ce morceau d’ADN peut coder une protéine qui rendrait effectivement la tomate plus rouge. On a induit une modification, qui aurait pu arriver de manière complètement aléatoire et naturelle. Mais encore une fois, je pense que c’est une connerie, rendre une tomate plus rouge revient à la peindre, elle doit être bien dégueulasse puisque pas mûre. Les OGM en labo coutent cher, on ne les utilise pas juste pour rendre les fruits et légumes plus jolis. Le but des OGM est décrit dans le paragraphe suivant.

Les OGM au secours de la population

Vous savez quoi ? Je vais même aller plus loin, en disant que les OGM sont bons pour la santé, et souvent même meilleur que leurs homologues « naturels » (un OGM reste naturel). Prenez un légume quelconque, qui peut être mangé par je ne sais quel insecte. Comment allez-vous vous en protéger ? En balançant toute votre collection d’insecticide. Insecticide qui se retrouvera imprégné dans votre légume que vous mangerez, insecticide qui se retrouvera dans la nappe phréatique, et donc l’eau que vous allez boire, etc… Un insecticide agit dans la majorité des cas sur votre propre ADN, ça reste toxique (un mutagène). Utilisez ce même légume, modifiez le pour qu’il soit naturellement protégé de cet insecte, et aucun insecticide ne sera à utiliser. Ce légume sera bien meilleur pour la santé. Il n’aura aucun effet néfaste, aussi OGM soit-il.

Maintenant, pensez à un maïs. Je ne sais pas si vous le savez, mais un maïs demande énormément d’eau et ne donne qu’un et unique épi de maïs. Un maïs OGM, c’est le même maïs, mais qui donne plusieurs épis de maïs, avec le même besoin en eau. Autrement dit, si vous pouvez avoir 4 épis de maïs par tige, pour le même champ et la même quantité d’eau, vous pourrez nourrir 4x plus de personnes. N’est-ce pas merveilleux ? Sachant que ce maïs aura strictement le même goût que son homologue, absolument pas toxique pour le corps, et 4x moins cher ? Personnellement si je devais m’inquiéter, je m’inquièterai plus de voir l’évolution de l’épi de maïs que de savoir qu’il en pousse plus d’un par tige.

Les vrais inconvénients des OGM

Tout n’est malheureusement pas rose avec les OGM. Si au niveau santé il n’y a pas de risque, le vrai problème vient des pollens et autres. Une plante OGM se répandra comme son homologue sauvage. Les champs doivent donc être encadrés, au risque de voir disparaitre la variété sans OGM. Ce n’est pas évident à faire, surtout quand des gens comme les verts viennent détruirent un champ, on est sûr qu’il se répandra. Le problème se pose encore plus, quand les OGM sont utilisés pour faire des médicaments, il ne faut surtout pas que ces plantes se répandent. Un dernier inconvénient est éthique. C’est un peu jouer à Dieu, effectivement. Mais bon, si on y va comme ça, utiliser un préservatif est aussi jouer à Dieu, tout comme utiliser un ordinateur, ça ne pousse pas dans la terre. Bref, je pense qu’à un moment il faut évoluer. Quoi qu’il en soit, et quoi qu’on en pense, c’est tout de même l’avenir, mais ça demande à être encadré.

Petite conclusion

J’espère vous avoir fait découvrir la vérité à propos de ces OGM, que vous en aurez moins peur. Pour résumer, un OGM ne peut pas agir sur votre corps, d’un point de vue code génétique. Evidemment, vous pouvez très bien faire pousser des fruits remplis de cyanure si vous voulez (le noyau de l’abricot en est déjà plein), là ils seront toxiques, mais je vous jure que ce n’est pas le but des industriels/chercheurs, qui cherchent avant tout à nourrir toute la population, qui est de plus en plus grandissante. Pour information, le maïs en photo tout en haut est un maïs 100% naturel ;)

 

PS : je suis conscient que j’ai dit quelques anneries de simplification, du genre les acides aminés utilisés pour votre propre ADN. Ce sont des erreurs, mais mon but n’est pas de faire un cours de génétique complet et compliqué, mais de comprendre les bases. Désolé donc si un biochimiste passe par là.

24 comments

  1. Sympa comme article :-) et jolie photo !

    Je pense quand même que l’OGM et la thésaurisation des gènes ne sont pas la même chose, la première n’a pour but que d’améliorer nos conditions de vie alors que cette dernières permet de réguler la population et d’assurer une diversité génétique ce n’est donc pas pareil non ? :-/

    Comme tu le dis le problème du pollen est un risque donc pourquoi ne pas proposer des germes castrées ?

    « ce n’est pas le but des industriels/chercheurs, qui cherchent avant tout à nourrir toute la population »
    Mouais… n’oublions pas que cet argument a été utilisé par de grands industriels (ou semenciers je sais plus) en disant les OGM c’est le bien avec on va nourrir l’Afrique ! Le problème c’est qu’encore aujourd’hui il en est toujours rien en Afrique et que vu le prix de l’OGM c’est pas pour aujourd’hui.

  2. J’avoue que je connais pas vraiment les arguments des anti-OGM mis à part que ce n’est pas naturel et les risques de propagations, mais leur peur est-elle réellement qu’ils puissent provoquer des mutations chez les consommateurs ?!
    Le risque potentiel ne viendrait pas de la digestion de cet ADN modifié, mais des changements phénotypiques qu’il provoque sur la graine : si elle devient toxique pour les insectes, ou que ceux-ci ne souhaite plus la consommer, comment être certain qu’elle n’aura pourtant aucun effet sur l’Homme autre que le produit d’une graine non modifiée ?
    On est bien d’accord que l’utilisation de nombreux pesticides et engrais chimiques est tout aussi (voire plus) discutable, mais on peut comprendre les inquiétudes de certains du point de vue des OGM, même si le but des agro-industriels restent de vendre leurs graines dopées et donc aux risques sanitaires inexistants ou suffisamment dissimulables.

    Mais à propos des graines « castrées » de mon co-commentateur, Monsanto détient un gène nommé « Terminator » qui a ces effets (https://fr.wikipedia.org/wiki/Technologie_terminator), même si officiellement, son utilisation semble pour le moment interdite. Par contre ici, leur objectif et bien loin d’un louable désir de protection de l’écosystème mais reste purement pécuniaire : « Pas mal ce que je t’ai vendu hein ? Bon bah si t’en veux encore tu peux pas replanter, mais j’en ai plein en stock que je peux te fournir pour un prix modique (…ou pas) »

  3. @Maxime : Oui effectivement ce n’est pas pareil. J’ai un peu mis dans le même panier industriels et chercheurs, en fait c’est une bêtise. Je vois plus le côté chercheur qu’industriel à mon travail, du coup je parle plus de « l’outil OGM » que l’utilisation qui peut en être faite. Sur le papier, les OGM permettraient des choses merveilleuses, tous les chercheurs travaillent dans ce sens. Malheureusement les chercheurs gagnent beaucoup moins que les industriels, ils ne doivent sûrement pas voir les mêmes avantages que les chercheurs. C’était un peu utopique et naïf de ma part de penser que les industriels sont tous gentils et veulent le bien des gens.
    Sinon pour te répondre : on ne peut pas proposer des gènes stérils, car on veut évidemment les multiplier à grande échelle. Si chaque graine devait sortir d’un labo, ça couterait très cher. Non, là, on en produit quelques unes, et ça se multiplie naturellement. Impossible de les rendre stériles donc. Après, des sociétés du genre Monsanto doivent sûrement les rendre stériles, pour un intérêt économique : ainsi chaque année ils revendent leurs graines à un prix élevé, on est obligé de passer par eux. Monsanto c’est le mal de toute manière.
    Concernant ton dernier paragraphe sur l’Afrique, le problème c’est que potentiellement on pourrait nourrir la Terre entière, sauf que y’a toujours des connards qui veulent gagner du fric, cf mon premier paragraphe.
    @Mr Moi : Disons que les OGM doivent être bien encadrés : pour ne pas se répandre d’abord, mais aussi on devrait laisser le choix aux consommateurs. Je pense que leur peur principale vient du fait de voir les espèces « naturelles » disparaitre, et il faut avouer que ça serait dommage.
    Concernant les risques potentiels qu’un produit devienne toxique : évidemment il faudrait faire des tests toxicologiques, comme c’est le cas pour tous les autres denrées alimentaires, c’est un faux problème. C’est très facile et rapide comme test, il ne faut pas 10 ans. Mais souvent, on induit des gènes de resistance, c’est pas simplement que c’est poison ou autre : simplement la bestiole ne reconnait plus son légume. Le légume ne devient pas forcément toxique. Ton pesticide est infiniment plus toxique de toute manière.
    Concernant ton dernier paragraphe sur Monsanto, en fait tu avais déjà répondu :/ J’ai pris dans l’ordre, j’aurais du commencer par tout lire !

    Comme souvent dans ces histoires, ce n’est pas l’outil (les OGM) qui sont dangereux, mais l’utilisation qui en est faite. Les USA utilisent depuis des années des OGM pour un peu près tout d’ailleurs, jusqu’à dans leur McDo.

  4. Si je puis me perlettre une petite remarque, on ne peut pas permettre d’assimiler les OGM et la théorie de l’évolution : tous les êtres vivants subissent effectivement des mutations en permanence (la quasi-totalité sans la moindre influence sur notre santé d’ailleurs), ça ne fait cependant pas de nous des OGM. les OGM sont des organisme dont le génome (l’ensemble des gènes) a été modifier volontairement par l’homme, dans un but précis, cela n’a rien de naturel. Le vrai danger de cette pratique est l’atteinte à la biodiversité qui en résulte.

    Autre chose : étant moi-même anti-OGM, je tient à signaler que pour beaucoup d’entre nous, le problème ne vient pas des OGM en eux-mêmes (on ne risque effectivement rien à consommer des produits génétiquement modifiés), mais de l’utilisation d’agents annexe, comme par exemple l’exposition au Round-up de Monsanto, et de l’omerta qui réside autour des effets réels de ces produits.

  5. @Hurleloup : Le Roundup n’a pas été interdit ? C’est un des pires herbicides qui existe, c’est un perturbateur endocrinien, j’ai travaillé dessus d’ailleurs. Mais je comprends pas trop où tu veux en venir : justement les OGM permettent d’éviter ce genre de produit, ce ne sont pas les OGM qui sont en cause ici, tu dois être mal informé. Et je vois pas ce qu’un herbicide viendrait faire dans les plantations. Insecticides ok, mais herbicide… On veut pas faire crever ce qu’on plante… Bref j’ai pas du tout comprendre ce que tu dis.
    Evidemment que les OGM ne sont pas naturels, mais dans le fond, c’est strictement la même chose. On induit des modifications qui auraient pu arriver ponctuellement. OGM signifiant Organisme Génétiquement Modifié, d’un point de vue strict, nous sommes modifiés génétiquement, nous sommes des OGM. Après bien sur, on utilise le terme OGM pour ces aliments modifiés, ça coule de source. Mais c’est pour la bonne compréhension de l’article.
    Edit : j’ai compris ce que tu expliques avec le Roundup, Monsanto induit des gènes de résistance au Roundup, pour traiter les champs sans faire crever ce qu’on veut faire pousser. La vache je ne savais même pas… Evidemment c’est horrible, surtout quand on voit les effets du roundup sur l’homme (bien que l’article wiki dise le contraire). Encore une fois, Monsanto c’est de la merde, et les OGM peuvent avoir de mauvaises utilisations. Dans mon article, je parle de l’outil OGM, pas de l’utilisation qui en est faite. Si tout le monde était respectueux, ça serait génial les OGM.

  6. Notre ADN est en perpétuelle mutation en effet, mais à ma connaissance, le seul caractère nouveau que ça pourrait réellement provoquer sur une cellule, c’est de débrider sa multiplication et de créer ce qu’on appelle communément un cancer. On ne va pas naitre brun et mourir blond parce qu’on est des « OGM ». Tandis que les OGM au sens strict (ou l’inverse) sont modifiés de manière ciblé justement pour que la semence ait de nouvelle propriétés. D’un point de vue littéral, okay, admettons, on est des OGM, mais d’un point de vue sémantique, je rejoins Hurleloup

  7. Est ce qu’il y a une différence entre modifier un ADN dans une éprouvette et faire de la sélection et des croisements entre races de chien, lignés d’étalon, fleures… ?
    Pour moi c’est la même chose, ce qui voudrait dire que les OGM existent depuis plusieurs millénaires (Je suis quasi certain que les Romains ou Grecs faisaient déjà des croisements entre les animaux).

  8. @Seb : non, aucune ! Ca revient toujours à manipuler l’ADN.

  9. @Mr Moi : non, un cancer « classique » provient du fait que les cellules ne meurent plus, en aucun cas leur ADN n’a été modifié. Toutes les cellules de notre corps ont le même ADN, que ça soit un oeil, de la peau, du cerveau, du foie… Un cancer peut être provoqué par une mutation, mais c’est très rare.
    On peut muter de façon ponctuelle, mais c’est très rare, les mutations dont je parle sont celles qui surviennent quand on fait un enfant. D’ailleurs tu parles toi-même de « semences ».

  10. @ Matronix : Si la cellule ne meurt plus, c’est parce que les garde-fous censés empêcher ceci sont devenus inefficace, et il me semble que c’est justement pratiquement toujours à cause de mutations mal placées et non détectées par l’organisme. Si on dit toujours de se méfier du Soleil du point de vue cancer de la peau, c’est bien parce que les UV sont mutagènes non ?
    Et d’ailleurs, au contraire, je ne vois pas ce que la mutation vient faire dans la conception d’un enfant..? A ce moment il y a lieu un brassage génétique des deux partenaires : un chromosome de chaque individu pour former les paires qui définiront le génome de l’enfant, mais pas une modification des gènes (ou partie non codantes d’ailleurs) de ces chromosomes.
    J’ai fait peu de génétique et mes cours de méiose/mitose remontent pas mal, mais je trouve ça louche ce que tu me dis là ^^

  11. Edit: *TILT* Je crois que je vois où je me suis planté. Les fameuses erreurs dont j’ai parlé sont plus souvent la résultante d’une mauvaise réplication de l’ADN lors d’une division cellulaire et non de mutations spontanées. Mea culpa j’ai dit un peu n’imp’ dans mon premier paragraphe et dans le commentaire précédent.
    Par contre j’ai toujours des doutes sur la conception

  12. @Mr Moi : hmm bon reprenons dans l’ordre. Quand je parle de mutations rares, je parle de mutations de notre propre corps, une dégénérescence de l’ADN, induite par le hasard. Normalement l’ADN est corrigé, blabla on va pas rentrer dans les détails. C’est un phénomène super rare.
    Notre corps peut cependant avoir tout un tas de mutations très facilement, par tout ce qui est cancérigène par ex (donc insecticide, UV, radioactivité, bisphénol, etc). Personne n’est à l’abri de ça. Un OGM ne perturbe rien du tout. Impossible de choper un cancer en mangeant des OGM (évidemment, des OGM comestibles, genre le maïs).
    Bref si on omet les trucs cancérigènes/toxiques et cie, normalement (y’aura toujours l’exception du contraire avec une maladie X ou Y, mais je dis bien normalement) notre ADN n’est pas modifié sur l’ensemble de notre vie. Tu as strictement le même ADN à 6 mois qu’à 40 ans. Dans la réalité, c’est différent (pollution, etc). Les mutations arrivent avec l’âge, c’est ce qui cause la mort de vieillesse.
    Donc les mutations qui font l’évolution (on grandit, on perd des poils, le 6e doigt qui pousse pour le clavier d’ordinateur, etc) n’arrivent qu’au moment de faire un bébé. Il y a des tas de mutations. Des fois elles ne changent rien, la plupart des cas, le bébé va pouvoir grandir. Des fois ça touche des fonctions vitales, et ça cause au mieux des fausses couches, au pire la mort du bébé avant 2 ans. La sélection naturelle, en quelque sorte. C’est la théorie de l’évolution (en partie) de Darwin.
    J’espère avoir été plus clair :/
    Edit : bon je viens de voir ton edit, c’est pas grave je poste quand même.

  13. @ Matronix : Ouais je crois que je vois ce que tu voulais dire : les « progrès » de l’évolution ne se font pas à l’échelle de l’être humain, mais génération après génération, donc bébé après bébé.
    N’empêche, on est quand même parti d’une discussion lexicale pour finir sur du Darwin xD

  14. @Mr Moi : oui c’est pour ça que je parlais dans l’article des rats utilisés en labo : ils se reproduisent très vite, et permettent de prévoir les effets d’un médicaments ou autre sur la descendance.
    N’empêche que Darwin ça n’explique pas tout. Quand on voit des fois des adaptations de folies de certains animaux, on se dit que c’est impossible qu’elles soient toutes arrivées par le hasard, et en même temps. En terme de statistiques, ça se calcule, et c’est infime. D’où d’ailleurs beaucoup de scientifiques qui au final croient en Dieu, malgré qu’on puisse penser le contraire. Je ne suis pas croyais, mais déjà rien que de voir comme le corps humain fonctionne, avec des tas de réactions en cascades et tout, on se dit qu’il est difficile que tout ceci se soit mis en place au hasard… Moi je dis que ce sont les extraterrestres qui nous ont amené ici, on est tous des Sims en fait :p

  15. Juste un commentaire d’un physicien (donc, désolé si je n’y connais rien en bio) à propos de « Ce n’est pas toxique ».
    On trouve souvent des plantes de la même famille dont certaines sont comestibles et d’autres sont toxiques. Si on modifie l’ADN « traditionnellement » par croisement, ne peut-on pas obtenir, en croisant une plante comestible avec une plante toxique, un hybride toxique ?
    Du coup, comment un OGM pourrait-il ne *jamais* être toxique alors qu’un hybride « naturel » le peut ?

  16. @j-c : si si, bien sur que ça le peut. Un OGM c’est super vague, moi je parle bien des OGM « alimentaires » : le maïs, les carottes, les tomates etc. Ce que je voulais dire c’est que ce n’est pas en modifiant une tomate saine qu’on en fera une tomate toxique. Dans l’absolu on peut surement la rendre toxique, mais je voulais transmettre le message, à quelqu’un qui ne connait rien aux OGM, que transformer un aliment ne le rend pas toxique. Je sais pas si tu vois l’idée. Ce n’est pas parce qu’un aliment est OGM qu’il est mauvais, d’où mon utilisation du mot « toxique » mal employé, je suis d’accord. C’est difficile d’écrire des articles pouvant être compris par tous sans écrire des âneries, ou des choses pas assez précises.

  17. Ayant fait mon TPE sur les OGM, je vais pouvoir en parler. Dans certains cas, il y a eu des problèmes sanitaires (dans le mais pour l’alimentation des vaches, présence de substances cancérigènes)
    Le véritable problème, c’est surtout le brevet du vivant et cette privatisation de ce bien commun.

  18. En effet, le gros problème avec des OGM c’est que ça se répand et force la nature à sélectionner des champignons utiles à la croissance des plantes ou encore à éliminer des insectes utiles pour le micro-écosystème d’une région en ce qui concerne les plantes.
    (sachant que la biodiversité c’est super important, vous voyez le topo)

    Modifier l’ADN d’un organisme c’est pouvoir faire en sorte que cet organisme puisse être plus grand ou résistant en lui incorporant dans son ADN des gènes déjà existants chez d’autres organismes et donc ayants les propriétés voulues.
    Si c’est compatible, ça se développe, sinon non.

    En ce qui concerne Montsanto, mis à part avoir de très bons avocats bien onéreux, c’est exactement la grosse boîte typique qui vend des produits qui détruisent (littéralement tout) sauf (bien évidemment) les espèces qu’ils produisent.

    Finalement, le plus dangereux ça reste quand même les magouilles politiques et économiques qu’il y a derrière, capables de payer des chercheur pour avoir des résultats assez biaisés…

  19. Comment peut-on dire que les ogm ne sont pas dangereux pour la santé? Je peux te trouver du bio qui n est pas bon pour la sante (ex: amiante). Mélanger des gènes non alimentaire avec d’autre dans le but de les rendre résistant aux nuisibles, ça te donne envie d’en consommer sans faire de test scientifique dessus? Quel courage! Non, oui au bassement génétique, non aux manipulations génétique par l’homme!

  20. @Anoname : Oui on met de l’amiante dans la bouffe _ _’ En quoi c’est bio de l’amiante, tu bouffes des cailloux toi ?
    Bon sinon je vais pas te répondre, tu prends même pas la peine de lire l’articles/les commentaires.

  21. Super article. Et les commentaires sont tout aussi interessants !

  22. Un croisement entre deux espèces est une sorte de modification génétique, mais il est dangereux de l’assimiler aux méthodes actuelles de modification génétique des plantes.

    Dans le premier cas, les deux espèces doivent avoir une certaine compatibilité (dictée par la nature comme tu l’explique bien ex : ânesse + cheval = bardot).

    Rien a voir pour moi avec le « greffage » d’une partie d’ADN de bactérie sur celui d’un maïs.

    Effectivement sa fonctionne, mais la nature ne l’aurais pas permis sans notre concours…

    Si je laisse mon ânesse et un étalon dans un champ, j’aurais un bardot presque à coup sur, pas sûr que si je laisse une bactérie et du maïs dans le même champ sa me donne une espèce résistante à la spirale…

    Je cite ici la définition d’un OGM trouvé ici : http://www.infogm.org/-qu-est-ce-qu-un-ogm-

    « un OGM est « un organisme, à l’exception des êtres humains, dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle » »

    Effectivement les OGMs promettent des avancées phénoménales, mais comme avec toutes les technologies humaines, ce sont les dérives qui sont dangereuses.

    Si les OGMs sont utilisés à l’heure actuelle aux states et en Amérique au sens large c’est principalement pour le soja round’up rdy qui permet aux agriculteurs de pulvériser des tonnes d’insecticide du même nom sur leur champs, avec les effets que l’on connaît sur les nappes phréatiques et sur toute la chaîne alimentaire au final.

    Les graines terminator permettrons à court terme d’éliminer toute la diversité des semis détenus par les agriculteurs et de contrôler le marché mondial des graines…

    Sans compter qu’avec ses brevets sur le vivant monsanto sera en mesure d’attaquer les agriculteurs chez qui le pollen (ogm) du voisin est venu polliniser un champ non ogm et lui demander de payer des royalties.

    Vu que tu n’était pas au jus pour le round’up rdy je te met le lien vers un docu qui commence à dater mais qui plate bien le décor : Le monde selon Monsanto : https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU

    Si sa t’intéresses, tous les docus de cette journaliste sont à voir absolument.

  23. @ 6no :
    « Un croisement entre deux espèces est une sorte de modification génétique, mais il est dangereux de l’assimiler aux méthodes actuelles de modification génétique des plantes.[…]
    Effectivement sa fonctionne, mais la nature ne l’aurais pas permis sans notre concours… »

    La manière de procéder est certes différente, mais le résultat est strictement le même. La nature peut très bien induire les mêmes modifications que celles faites en laboratoire, on gagne juste du temps.

    « Si je laisse mon ânesse et un étalon dans un champ, j’aurais un bardot presque à coup sur, pas sûr que si je laisse une bactérie et du maïs dans le même champ sa me donne une espèce résistante à la spirale… »

    Sauf que dans le cas de ton bardot il ne sera pas viable car stérile, tu n’auras donc pas créé une nouvelle espèce. Ta comparaison est un peu foireuse car tu compares la reproduction sexuée et asexuée.

    Pour la suite, je suis bien d’accord avec toi. Dans mon article je parle de l’outil, pas de l’utilisation potentiellement mauvaise qui peut en être faite. Je parle en mon œil de scientifique, pas de commercial. Là c’est comme si tu dis qu’Internet est mauvais car on peut y trouver des photos pédoporno… Les OGM sont pour moi une belle invention, et une solution pour lutter contre la faim. Après que des entreprises privées en tire des bénéfices, c’est un autre problème…

  24. Et merci pour le documentaire je vais le regarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

7b9822bb99ce8ed91c9b24c0634127abFFFFFFFFF