Le ministre propose aux professeurs des écoles de surveiller la récréation du midi pour gagner plus – Professeurs des écoles

Lors d’une interview (le grand jury sur RTL), le ministre Pap Ndiaye vient de donner un exemple. Il a indiqué que les enseignants pourraient avoir une revalorisation supplémentaire s’ils acceptent de surveiller le temps de récréation du midi afin de réduire les violences qui s’y dérouleraient.

Source : Le ministre propose aux professeurs des écoles de surveiller la récréation du midi pour gagner plus – Professeurs des écoles

On va augmenter les profs, mais en contrepartie on va demander du travail en plus. Déjà ça ne s’appelle pas augmenter les profs mais augmenter le travail.

Notre cher président a proposé des idées de travail supplémentaire, mais manque de bol, en élémentaire on le fait déjà tous :

Le « pacte enseignant », c’est-à-dire ces nouvelles missions rémunérées, pourra concerner des profs du premier comme du second degré. Il pourra s’agir de faire des remplacements, d’assurer le suivi individuel d’élèves, de la formation de collègues, de l’accompagnement à orientation…

Il est impossible de remplacer dans le premier degré, puisqu’on a aucun temps libre hors de notre classe. Le suivi individuel d’élèves, c’est un peu la base de notre métier. Accompagner à l’orientation, nous ne sommes pas concernés. Quant à former, pareil, sur quels temps, et formateur c’est un métier à part entière. Former sur quoi ? En quoi suis-je apte à former les autres ?

Donc il fallait trouver autre chose.

Ces glandus de profs du premier degré bossent déjà tout le temps, mais le midi ils sont libres non ?? Alors faisons-les bosser à ce moment-là.

Sauf que, on a déjà aucune pause entre 8h30 et midi, les récréations il faut les surveiller. Quand arrive enfin midi, on mange, parce que oui, un prof, ça mange. Ensuite, notre « temps libre », c’est au choix des réunions de maitres (c’est à dire équipe éducative entière, environ 1 par semaine), des réunions de cycle (identique mais uniquement au sein du même cycle, environ 1 par semaine aussi), les APC (temps *obligatoire* de soutien aux élèves), des réunions parents, et accessoirement les corrections des cahiers (tous les jours…)

Donc proposer du travail supplémentaire le temps de midi (la « récréation du midi » devrais-je dire), c’est tout simplement honteux et montre le niveau de mépris de notre ministre envers nous, qui est censé nous représenter alors qu’il ne sait même pas que l’on bosse déjà tous les midis. Personnellement je n’arrive pas à me dégager plus de 30 min pour manger, le reste c’est du boulot.

Ensuite autre chose de choquant, nous sommes employés par l’Education Nationale, hors ce n’est pas l’EN qui nous paierait sur ce temps-là puisque ce n’est pas notre travail, mais les communes, de la même manière qu’ils paient les animateurs du périscolaires. Donc on a un gars qui propose du travail supplémentaire qui sera payé par quelqu’un d’autre. Du génie. Et faisons d’une pierre deux coups, comme y’a plus d’animateurs qui veulent bosser pour gagner un RSA, on va remplacer les animateurs par les profs.

Bon et je ne parle même pas de ses arguments fallacieux pour faire accepter ça par les parents, « afin de réduire les violences qui s’y dérouleraient »… Oui, le temps de cantine est un moment de violence incroyable, il faut y mettre un terme, tremblez de peur.

A voir aussi

Le MDES s’insurge contre les opérations de fouilles en milieu scolaire, le Préfet et le Recteur de Guyane répondent – Guyane la 1ère

Depuis la rentrée dernière, plusieurs opérations de fouilles ont été menées dans les établissements scolaires …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *