Accueil / Mes réactions / Le bordel des encodeurs vidéo

Le bordel des encodeurs vidéo

C’est vraiment de la merde.

D’un côté, on a Apple qui encode et décode matériellement le h265 ;

et de l’autre, on a tout le reste, c’est à dire Firefox/Chrome/Youtube et cie qui utilisent le format VP9, équivalent en terme de compression au h265.

Sauf que :

  • le h265 est supporté matériellement : une conversion vidéo est donc rapide, voire très rapide si vous avez une carte graphique. Mais le format est soumis à royalties, d’où je pense sa faible adoption ;
  • le VP9, codec libre, n’est pas supporté matériellement, et 1 minute de vidéo peut largement demander quasiment 1 heure de conversion sur un CPU moyen de gamme.

Donc en gros, tout le monde est équipé de matériel qui gère le h265 mais personne à part Apple n’est capable de l’afficher nativement en streaming web, et personne ne peut encoder du VP9 qui est pourtant lu partout à part chez Apple. J’ai du mal à cerner la logique.

Pourquoi le VP9 n’est-il pas supporté matériellement ?

Qui est à l’origine du format VP9 ? Google. Quel est le seul moyen pour convertir facilement une vidéo en VP9 ? Utiliser YouTube, qui appartient à Google. En espérant que les robots de YouTube ne strike pas votre vidéo, que la piste audio convienne à son Tout-Puissant, etc.

Non, vraiment, j’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne trouve pas de solution pour convertir facilement du VP9 et proposer mes vidéos à la majorité non utilisateur de matériel Apple.

Le futur codec AV1 ne sera pas la solution miracle non plus, bien qu’il sera supporté par tous les acteurs majeurs ; car tout comme le VP9, il manquera le support matériel des CPU et GPU.

A voir aussi

Les impôts, payez car vous n’êtes bon qu’à ça

En me connectant sur mon espace des impôts pour vérifier le montant de ma taxe …

2 comments

  1. Je ne partage pas votre point de vue sur AV1.
    A terme, ce format s’imposera. Il n’est pas seulement supporté par tout les acteurs majeurs, mais conçu à leur demande pour répondre aux besoins du moment.

    Ce codec est très jeune mais son adoption se fait rapidement (ce qui est un pré-requis pour pouvoir basculer sur ce format, sinon beaucoup ne sauront pas le lire). Son développement est très actif. Il faut juste attendre encore un peu pour que les premiers services basculent sur ce format.

    Ses avantages sont:
    – Très bonne compression, ce qui est crucial pour consommer moins de bande passante et par la même occasion réduit le prix du stockage. C’est critique pour le streaming/VOD mais aussi pour le stockage sur les tablettes/smartphones
    – Open source : plus de problème de brevet/Royalties
    – Très bon rapport performance/consommation pour le décodage des vidéos (important pour les appareils mobiles).

    Pour l’encodage AV1 est encore très en retrait, les progrès sont très rapides.
    https://www.streamingmedia.com/Articles/ReadArticle.aspx?ArticleID=130284
    (voir aussi SVT-AV1 et Dwango qui propose une solution hardware pour l’encodage AV1). On voit bien que pour le moment nous n’en sommes qu’aux prémices pour les professionnels, il ne faut pas rêver, les solutions d’encodage efficaces pour les particulier ne sont pas une priorité et il faudra encore attendre longtemps.

  2. Bonjour Pierre.

    Bien sur qu’à terme AV1 s’imposera, je n’ai pas dit le contraire. C’est son objectif, et ses avantages sont indéniables. Mais dans mon article je parlais d’une utilisation aujourd’hui, avec le matériel actuel, et AV1 n’est pas la “solution miracle” car il manque le “support matériel”.
    D’ailleurs vous le dites vous-même qu’il va falloir attendre encore longtemps.

    Mon article n’est pas pour contester de l’AV1, mais pour trouver une solution d’encodage rapide pour moi et lisible par le plus grand nombre. Et à part l’h264, il n’existe rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

venenatis, libero Praesent neque. efficitur. id, Donec non