Accueil / 3615 My Life / Laisser le robinet ouvert : cela est-il du gaspillage ?

Laisser le robinet ouvert : cela est-il du gaspillage ?

Je me pose une question. On lit de partout qu’il faut couper l’eau quand on se lave les dents, prendre des douches au lieu des bains, etc. Comme si laisser couler de l’eau était mal.

Mais je ne comprends pas en quoi laisser couler un robinet participe au gaspillage de l’eau.

L’eau part dans les égouts, fini en station d’épuration, puis est ré-injectée dans la nature. On ne “détruit” pas l’eau en l’utilisant ou en la laissant couler.

On parle bien du cycle de l’eau, non ? Si c’est un cycle, c’est bien que l’eau circule.

J’irais même jusqu’à me dire qu’ouvrir un tuyau d’arrosage et laisser couler l’eau dans la rue ne la gaspille pas non plus, elle va rentrer dans le sol, s’évaporer, etc.

Autant je peux comprendre qu’en été, avec les faibles précipitations les nappes phréatiques se vident et il faut éviter d’utiliser trop d’eau, mais les nappes finissent toujours pas se re-remplir, non ?

J’ai plutôt l’impression que l’eau est mal répartie sur Terre, certains en ont beaucoup, d’autres peu.

Après je suis bien d’accord que l’eau à traiter doit sûrement polluer et avoir un impact non négligeable sur l’environnement, mais l’eau en elle-même, est-ce qu’elle est gaspillée ?

Quand est-ce qu’on détruit de l’eau en fait ? En la mélangeant avec des polluants ? Est-ce que de l’eau est fabriquée dans la nature ? Est-ce que la quantité d’eau sur Terre diminue ?

C’est quoi le gaspillage de l’eau ?

J’aimerais en parler en classe, mais je n’arrive pas à comprendre comment on gaspille de l’eau, si une âme charitable pouvait éclairer ma lanterne !

A voir aussi

Vacaaaaaances !!

ENFIN, elles sont là ! 7 semaines se sont écoulées, trop rapidement et aussi beaucoup …

5 comments

  1. L’eau n’est pas gaspillée, mais l’argent si : l’eau courante coûte chère.

    La France n’a pas vraiment de problème d’eau : 20 % de l’eau propre est perdue d’office dans des tuyaux pourris, soit 1,3 trillions de litres — oui, t’as bien lu !
    Pour donner une idée, ça représente du pavé haut de 3 tours Eiffel, large de 3 tours Eiffel, et assez long pour s’étendre de Perpignan à Lille.

    Peut-être que tu peux aborder le sujet en présentant le sujet économique, à la place : chaque litre d’eau perdue apparaît sur la facture des parents.

    Si tu laisses couler l’eau durant 3 minutes deux fois par jour, en comptant seulement 2 L/min, ça fait 12 L/jour, soit 4 m³ par an. Environ 10~20 euros, selon où on vit.

    L’équivalent d’un menu enfant dans n’importe quel restaurant, ou un jouet, ou ce que tu veux qui serait mieux pour un gosse que pour Mr Eau-de-France.

    PS : pour le chiffre de l’eau perdue : https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/20/1300-milliards-de-litres-d-eau-potable-perdus-chaque-annee-en-france-dans-des-fuites_4386044_3244.html

  2. Heu… pardon, je me suis trompé sur les fuites. J’ai compté en m3 alors que c’est « seulement » en litres.

    Ça représente toujours 1,3 km³ d’eau, mais c’est nettement moins que ce que je décrivais. Désolé.

  3. Ce qui détermine le coût élevé de l’eau courante serait plutôt celui des infrastructures (construction et entretien) plus que celui de son traitement (dépollution).

    Le coût des infrastructures est lui-même déterminé par le volume maximum d´eau qu´il faut pouvoir acheminer à un moment donné (pic de consommation).

  4. Et bien, c’est une bonne question, et en cherchant quelques infos supplémentaire, j’apprends que finalement l’eau épurée n’est pas directement injectée dans le circuit d’eau potable, mais épandue.
    http://www.lesagencesdeleau.fr/wp-content/uploads/2012/07/10-Fiche-epuration-de-leau_web.pdf

    Sinon, pour donner une réponse à tes élèves, tu peux leur expliquer que l’eau peut se faire rare, et qu’en plus du prix, faire couler de l’eau pour rien contribue à vider les réserves, et qu’en période de sécheresse, on peut se retrouver avec des difficultés.

    De plus, toute cette eau repasse par un système d’épuration, et donc si tout le monde faisait un peu plus attention, on consommerait moins de produits et autres éléments nécessaire aux traitements.

    Après, tu peux aussi leur parler de certains vieux qui ont connu la guerre et le manque d’eau, et que l’on peut voir faire un stockage massif dès qu’il pleut, via bouteille et bassine.

  5. “De plus, toute cette eau repasse par un système d’épuration, et donc si tout le monde faisait un peu plus attention, on consommerait moins de produits et autres éléments nécessaire aux traitements.”

    > Pareil, ça m’interroge ça, si on fait couler de l’eau “propre”, ça dilue la saleté, et donc moins de produits de traitement à utiliser ? Est-ce que le traitement est proportionnel au volume d’eau ou à la quantité de saleté ?

    Donc bref pour résumer l’ensemble de nos commentaires, je pense qu’effectivement c’est surtout une histoire d’argent, et hors période de sécheresse, y’a pas vraiment de gaspillage.

    Je prépare ma séance en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

leo ut at accumsan nec felis sit id odio libero