Accueil / Au fil du web / Ma distribution Linux préférée du moment s’appelle Windows 10 – Parigot-Manchot

Ma distribution Linux préférée du moment s’appelle Windows 10 – Parigot-Manchot

Source : Ma distribution Linux préférée du moment s’appelle Windows 10 – Parigot-Manchot

Entre Gilles et Cyrille, décidément c’est une hécatombe…

Je suis un grand fan de Linux, de la philosophie qu’il y a derrière, le libre, une sensation de contrôle, le prix aussi… Je suis passé d’une utilisation quotidienne sur ma machine principale (j’ai fait toutes mes années de fac sur un pc portable Linux), à aujourd’hui une utilisation uniquement sur mon serveur dédié.

À la base, je ne voulais pas spécialement de Linux, c’était un peu par défaut : Windows était lent, avait beaucoup de problèmes, coûtait cher, il fallait un antivirus, beaucoup de configuration, il se mettait à jour toujours quand il ne fallait pas… Bref quand on est étudiant, et qu’on n’a pas d’argent mais du temps, la solution Linux est rapidement idéale. La découverte s’est faite dans la douleur, avec un wiki assez conséquent.

Puis est arrivé le monde professionnel. Moins de temps et plus d’argent. Linux m’a montré ses limites (LibreOffice, désolé, mais c’est loin d’être dingue), aucune synchronisation avec ma tablette que j’utilise en classe, dès qu’on sort des sentiers battus on galère : logiciel d’édition performant de pdf, le logiciel pour communiquer avec ses collègues, un logiciel de mails performant (avec reports et rappels par exemple), un petit logiciel de montage vidéo ou de photos pour sa classe, un bon logiciel de calendrier, un bon logiciel de scanner qui fait de l’OCR, j’en passe et des meilleurs. On sent qu’il manque derrière Linux, assez paradoxalement, une force de frappe commerciale.

Ne pouvant travailler avec Linux, je l’ai laissé de côté.

J’utilise aussi Windows 10 tous les jours, pas pour bosser mais pour jouer. Il faut reconnaitre que W10 fonctionne très bien (m’enfin j’ai un PC de compet’ aussi), je n’ai aucun problème. Sans compter qu’on trouve des clés W10 pro à moins de 10€ sur Amazon, et qu’il y a un antivirus de base suffisant pour la plupart des usages.

A voir aussi

Huawei sans Google : un Apple made in China en devenir – Tech – Numerama

Il fallait lire entre les lignes pour voir la stratégie Huawei sur le long terme. …

8 comments

  1. De mon côté on est passé à linux au boulot, on l’attendait depuis un moment et c’est que du bonheur ;)

  2. J’aime aussi la philosophie Linux. Quand elle marche sur mon ordinateur ;)

  3. Et Opensuse ? Pas d’intérêt à essayer ? J’ai été moi aussi un utilisateur d’Ubuntu pendant de nombreuses années; puis envie de changer et j’ai découvert Opensuse un peu par hasard. J’en suis ravi. De plus cette distribution est configurable à souhait !

  4. Et la distro X ? Et la distro Y ? Et la distro Z ? Désolé, j’ai une vie en dehors de celle de testeur de distributions ;)

  5. “Il faut reconnaitre que W10 fonctionne très bien (m’enfin j’ai un PC de compet’ aussi)”
    Moi j’ai pas un PC de compet du tout… raison pour laquelle je reste sous lunix.
    En fait, si j’avais les moyens d’avoir un PC de compet, je serais probablement sous OSX! :D. C’est ce que fait un proche de mon âge qui a des revenus élevés (CSP+). Pourquoi OSX? Parce à partir du moment où il achète il n’a pas à se poser la question de savoir si ça marche ou non.

    Ma machine a presque dix ans et tourne toujours aussi bien.
    Je fais très peu de jeux, les logiciels libres suffisent à mes besoins informatiques, et mon besoin essentiel est que “l’interface ne change pas du jour au lendemain” et que le système soit stable. J’admets, j’ai atteint un âge où apprendre une nouvelle interface semble une perte de temps. J’ai une partition Win pour les jeux, en fait.

    Si ce que vous racontez est la tendance, on risque d’observer une évolution intéressante.
    Il y aura OSX pour les riches à la mode.
    Win pour les riches/ jeunes.
    Et nix pour les fauchés/ décalés/vieux.

    J’ai testé l’apprentissage de l’interface de mate pour un proche de 70ans. Aucun problème. Je fais la maintenance à distance sans pb. Et bonus, outre les économies en matériel, je fais des économies de… courant électrique!
    Ubuntu a pu tourné grâce à Shuttleworth. Le financement sera la clé de nix. Une bonne nouvelle, les baby boomers ont de l’argent! Une mauvaise: sont ils prêts à le dépenser?

  6. Sans discuter les points de vue “X est mieux que Y” (qui tournent vite au troll dès que les mots “Windows” et “Linux” font partie de la conversation), j’admets totalement le point de vue qui consiste à choisir la solution qui “juste marche” pour faire ce qu’on veut avec un ordinateur. Et avec une clé Windows 10 à 10€, on est en règle (pas besoin de bidouiller comme un malade) pour vraiment pas cher.
    Cela dit, 2 trucs me chifonnent quand même un peu avec ce billet :
    1. l’auteur déplore l’offre logicielle pas à la hauteur (ce que je ne conteste pas), mais les distributions Linux -en tant que “packageurs” d’une collection de logiciels- n’ont pas de réel pouvoir sur ce point.
    2. le titre me semble un rien “putaclic” ;-) Je m’attendais à lire un article sur “Windows Subsystem for Linux”, alors qu’au final ça se résume à “Windows 10 est plus adapté à mon usage que Linux” ;-)

  7. @Httqm:
    +1 avec le putaclick.
    Ca fait un bail (cf mon pseudo) que des articles émergent régulièrement proclamant que win est plus beau que mac, que mac lave plus blanc que win, que lin fait un meilleur café que marc, pardon mac, bref.
    Ce qui m’a poussé à commenter – et ce qui m’intéresse – ce serait l’info (et les sources) comme quoi la production et la maintenance de logiciels pro-linux baisse.

    -1 avec votre 2): l’offre logicielle joue un rôle important.
    Du temps les premières guéguerres Apple-PC, l’argument pro Apple était l’interface utilisateur (l’interface PC majoritaire étant le MS-DOS. Hugh.). L’argument pro PC était la puissance brute et la grande quantité de logiciels disponibles, dont des logiciels métier et les jeux. Un Apple c’était joli mais -en dehors des graphistes (pour des raisons trop longues à raconter)-, les gens achetaient PC parce qu’il y avait plus de logiciels disponibles (et c’était moins cher). Et puis les acheteurs potentiels étaient moins exigeant au niveau UX.
    Je vous ai cité le cas du test sur un septuagénaire. Ca a marché parce que j’ai pu satisfaire ses besoins au niveau logiciel. Si plus personne ne crée/maintient de logiciel pour aller avec les distros, les gens iront ailleurs. Si le succès était liée à l’OS brut, tout le monde serait sur BSD… ;)

    Ubuntu a joué un gros rôle au niveau de l’amélioration de l’expérience utilisateur et du développement des logiciels sous linux. Donc du succès de linux. Mais Ubuntu a été financé et c’est un peu le nerf de la guerre parce que même avec les meilleures intentions du monde, il faut pouvoir bouffer et payer le loyer.
    Je pense aussi que l’offre logicielle pour une distro peut dépendre de la distro. Parce que les responsables de la distro peuvent décider d’employer une partie de leurs équipes pour packager des logiciels à partir du code source. Diminuant ainsi les ppa et autres “à compiler soi-même”.

    Si la production/maintenance de logiciels diminue, linux redeviendra une segmentation de niche pour fan de “je compile ma distro tout seul” (note: propos volontairement caricaturaux).

    Bref, je souhaiterais vérifier si cette disparition de production logicielle est juste une rumeur, une oscillation de tendance ou une réalité durable. Pêche aux source en cours…

  8. Les gars, vous prenez un peu trop au pied de la lettre ce qui est écrit. Cela n’est que mon avis, aucunement une tendance ou une généralité.
    Après pour le titre putaclic, vous exagérez un peu, un titre putaclic est là pour ramener des clics en vue d’afficher de la pub, un titre troll évidemment mais pas putaclic. Sinon faut allez vous plaindre chez l’ami Gilles, je ne suis pas à l’origine de ce titre :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nullam risus Lorem tristique dolor ut