Infos
Accueil / Tutoriels / Gestion efficace des spams, version 2

Gestion efficace des spams, version 2

Si vous me lisez régulièrement, vous n’ignorez pas ma lubie (ou mon TOC, c’est selon) pour le filtre des spams. Dès que je pense avoir trouvé une solution, et bien au final ça ne me convient pas. En fait, il est tout simplement impossible de trouver un service mail quel qu’il soit qui réunit tous ces paramètres :

  • un apprentissage des spams (j’y reviens plus loin)
  • la gestion de GPG pour les mails chiffrés ou signés
  • loin des yeux des géants
  • l’envoi différé des mails
  • le report d’un mail reçu à plus tard
  • joli et agréable à utiliser
  • et tout ça sur mobile également

Ça fait 7 points qui forment, d’après moi, les bases d’un bon client mail en 2018. Avis aux développeurs.

Je bosse maintenant exclusivement sous macOS, je vais donc détailler mes recherches sur cet OS.

Apprentissage des spams

À ma connaissance, je ne connais qu’un service qui propose un véritable anti-spam, c’est Gmail/G-Suite. Sauf que Gmail, c’est un géant, et que G-Suite, c’est 4€ HT par mois, ça fait cher l’antispam. Et sans compter le fait qu’il faut avoir envie de donner de l’argent à Google. Sachant que je n’utilise plus aucun service Google, ça ferait un sacré retour en arrière.

Tous les hébergeurs proposent un antispam, mais franchement, quelle blague. Le mail va être analysé par d’obscures règles, on va lui donner une note, et basta. Je ne connais aucun hébergeur qui propose un antispam évolutif, qui apprend de ce qu’on lui déclare comme spam. Dans les faits, « signaler comme spam » déplace simplement le mail de la boite de réception au dossier spam. Recevez le même mail, il sera traité de la même façon. J’avais bien indiqué un système de règles, mais ça n’a fonctionné qu’un temps, et pas mal de mails inutiles que je reçois sont des spams mais qui sont en réalité parfaitement légitimes. Très compliqué de les détecter ceux-là.

La gestion de GPG

La encore, c’est juste une blague. Aucun client ou service ne gère ça nativement (sauf Proton mail ?). On n’est pas près de voir une majorité de mails chiffrés circuler, tant c’est compliqué dans les faits. Thunderbird avec le plugin Enigmail, et sinon ? Mais je trouve personnellement que Thunderbird a vraiment pris un coup de vieux, comparé à des softs comme Spark ou Airmail. Je ne peux plus l’utiliser aujourd’hui.

 

Bon, je ne vais pas détailler les autres points, ce n’est pas trop dur de trouver des solutions qui répondent à ces problématiques, mais à chaque fois il manque l’apprentissage des spams et la gestion de GPG.

J’ai donc du faire des choix. À défaut d’avoir la solution magique qui répond à tous ces critères, j’ai choisis ceux qui étaient vraiment importants pour moi : l’apprentissage des spams, la gestion de GPG, loin des géants, et joli et agréable à utiliser (j’en passe du temps dans ma boite mail !).

Pour l’apprentissage des spams, j’ai trouvé une super solution qui fonctionne en local (mais avec IMAP, ça se synchronise à la boite mail). Mais par contre, si l’ordinateur n’est pas allumé, il n’y a pas de filtre. Mais ça fonctionne de manière rétroactive. Cette solution n’est pas gratuite, coûte assez cher, mais qu’est-ce qu’elle est efficace. Elle se passe sur un réel apprentissage spam/non spam, avec un filtre bayésien. Je vous passe les détails, mais en 20 jours d’apprentissage, pour le moment tous mes mails sont triés correctement. L’avantage d’une solution qui « apprend », c’est qu’elle est évolutive et fonctionnera tout le temps, sans prise de tête à créer des filtres ou je ne sais quoi. Et quand vous recevez 20 mails par jour de l’éducation nationale pour les élections professionnelles impossible à se désinscrire, c’est une délivrance.

Son nom ? Spamsieve, c’est dispo uniquement sous macOS et ça coûte 30$. Ça se couple à l’application « Mail » par défaut.

Pour la gestion de GPG, GPG Suite qui se couple également à l’application « Mail » par défaut. Fonctionne parfaitement bien, tout en permettant la gestion des clés.

Le tout hébergé sur ma boite mail chez o2switch. Je n’ai laissé à SpamAssassin que la détection des gros spams, qu’il rejette immédiatement. Pour la finesse, c’est en local avec Spamsieve.

Évidemment, ça se répercute sur le mobile avec IMAP, par contre le mobile ne gère ni les spams, ni GPG. M’enfin c’est pas vraiment un problème, je réponds à mes mails 99% du temps sur mon ordinateur.

Par contre, « Mail » ne gère pas le report de mails en sortie comme en entrée, mais ce n’est pas une fonction que j’utilisais tous les jours non plus. Il reste toujours la possibilité de marquer un mail d’une couleur.

 

Pour le moment je tourne donc avec cette solution, j’en suis pleinement satisfait en 20 jours d’utilisation. Sachant que plus le temps passe, et plus le filtre deviendra précis. Je regrette vraiment qu’aucune application mail ou qu’aucun hébergeur ne gère le filtrage des spams par filtre bayésien, à part Google. J’ai cherché rapidement un équivalent à spamsieve, en gratuit, libre, même payant, pas abandonné depuis 4 ans, pour Windows ou Linux, pas trouvé. C’est donc un soft que je recommande, même à 30$.  Je n’ai absolument rien trouvé de comparable sur Android ou iOS, alors que ça mériterait d’être de série.

A voir aussi

Nettoyer son clavier efficacement

Mon clavier commençait vraiment à devenir crado, entre la poussière et la crasse qui appelle …

2 comments

  1. C’est pour ça que je ne pourrai jamais me passer de GMail je pense, malgré mon ressentiment envers Google.
    C’est le client mail ultime (enfin, à part qu’il nous espionne un peu…)

  2. Oui, je comprends. J’ai une telle aversion pour Google que je ne peux pas, mais faut pas se mentir, quand mes proches me demandent où héberger leurs mails, je leur recommande Gmail… Surtout s’ils n’y connaissent rien en informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

sem, Nullam odio Praesent quis, eleifend libero.