Infos

Non, l’iPad ne remplace pas l’ordinateur

Je fonctionne depuis que je suis étudiant avec un ordinateur portable. Des années sous Linux, puis récemment sous macOS. Il y a un peu plus d’un an, le poids du macbook commençant à se faire ressentir dans le sac, j’ai décidé de tenter un changement radical, troquer l’ordinateur portable pour une tablette.

J’ai donc investi dans un iPad Pro, qui me suit tous les jours au travail. Il s’agit de mon outil de travail principal en classe, c’est l’iPad qui est projeté, j’utilise l’Apple Pencil pour écrire sur l’iPad directement, les élèves peuvent par exemple faire un exercice sur la tablette avec le stylet, et le TBI projette leur travail sans fil à travers la classe. C’est un outil de travail très très appréciable dont je ne pourrai plus me passer aujourd’hui.

Seulement voilà, le beau marketing d’Apple l’affirme : “Votre prochain ordinateur n’est pas un ordinateur.”

Alors, est-ce vrai ?

Après plus d’un an d’utilisation exclusive de la tablette en mode nomade (chez moi je bosse sur ordinateur fixe), la réponse est claire, nette, sans appel : non, une tablette ne remplace pas l’ordinateur. Je n’arrive pas à produire avec. L’écran est déjà trop petit pour afficher deux fenêtres, même si c’est possible. Il manque une souris, les doigts ne sont pas aussi précis, et travailler plusieurs heures au tactile relève plus du sport que de la productivité. Les outils de production (traitement de textes, tableurs…) ne sont pas identiques à leurs versions de bureau, il s’agit de versions simplifiées, qui ne sont pas aussi performants. Certains de mes documents ne peuvent tout simplement pas être modifiés sur tablette, en particulier si le document contient des formes géométriques, comme un cadre autour d’un document :

fiche de travail d'exemple

Ce document ne peut par exemple pas être modifié sur iPad, car le cadre noir tout autour empêche toute modification (le cadre étant virtuellement devant le texte, je ne peux pas modifier le texte). Je pourrais enlever le cadre, mais dans ce cas je ne peux plus faire ce que je veux. Sur ordinateur il n’y a aucun soucis. Ce cadre est un exemple, mais il existe d’autres petits problèmes de ce genre.

Un autre gros soucis de l’iPad, c’est la gestion des polices. Cela s’est arrangé dernièrement, mais cela reste compliqué d’ajouter des polices. Or en étant instit, j’ai des besoins particuliers de polices : cursive, adaptée aux élèves dys, etc.

Les impressions sont aussi compliquées : parfois j’imprime en recto-verso, parfois plusieurs pages par feuille, parfois en livret. Aucun problème sur l’ordinateur, une galère sur iPad.

Dès que l’on veut naviguer entre plusieurs documents, c’est la danse des doigts, il manque un alt-tab rapide, le copier coller est une horreur.

Modifier un pdf demande de payer des abonnements, quand sur ordinateur vous payez une licence de PDF Expert valable à vie.

Un même document à produire me prend le double de temps sur iPad que sur ordinateur.

Je sais que des collègues utilisent exclusivement l’iPad pour travailler et s’en sortent très bien, donc difficile de faire de mon cas une généralité.

Je reste très très fan de cette tablette Apple qui est d’une qualité incroyable et d’une fiabilité à toute épreuve, tout en étant très légère (elle se fait complètement oublier dans le sac au contraire d’un ordinateur portable) mais mon avis ne changera pas : une tablette c’est parfait pour consulter des documents, travailler avec en classe en live avec les élèves, noter un compte rendu de réunion, mais pour produire, créer des fiches de travail, c’est juste un gros non. Je pense qu’une grande partie du problème vient du fait que l’iPad tourne sous iOS, une interface destinée au monde mobile, quand le Mac tourne sous macOS, une interface pensée pour la productivité.

Je ne sais pas si je vais réinvestir dans un ordinateur portable, cela me permettrait de travailler à l’école, mais en contrepartie gagner plus d’un kilo dans le sac me refroidit un peu…

En tout cas les derniers Macbook Air M1 me font vraiment de l’oeil, une autonomie de 18h, performants, mais 1,3kg…

A voir aussi

Grenelle : Blanquer se moque de nous !

Le ministre vient de faire ses annonces concernant la « revalorisation des enseignants » dans …

3 comments

  1. Je prévois de me prendre un iPad pro également.

    Ma femme a acheté un iPad air 4 le mois dernier, du coup, pour tenter, je lui ai pris un hub USB-C, et j’ai fait le test en branchant un clavier externe (apple magic keyboard) + une souris (steel serie rival 100) ou un magic trackpad.

    J’ai eu une bonne experience du truc. En revanche, je n’ai pas tes besoins, je suis un dev, qui cherche une façon de bosser un peu plus casual, et plus légère.

    Je pense que brancher une souris en USB peut être un plus pour toi, ca peut éviter cette “danse des doigts » 😄

  2. C’est une bonne idée le trackpad, j’en ai un qui traîne en plus, il faut que j’essaie.
    Mais bon après ça ne résout pas le reste des problèmes mais bon…
    Je pense que le soucis vient d’iOS, qui n’est pas fait à la base pour être productif.
    L’iPad triche un peu en disant qu’il tourne sous iPadOS, mais ce n’est que iOS modifié légèrement, on est loin d’un macOS.

    Et on perd en liberté sur tablette : on est obligé de passer par l’AppStore, donc beaucoup de trucs payants avec abonnement. Un soft simple comme LibreOffice n’est pas sur l’AppStore, impossible d’ouvrir un .odt simplement sur iPad… Alors que sur macOS, on installe n’importe quoi récupéré de n’importe où…

  3. J’ai un iPad Air 4 et demain je reçois le magic keyboard pour iPad.
    Je suis aussi sur Mac mais j’aimerai migrer une partie de mon usage à l’iPad qui est une machine que j’aime beaucoup par ailleurs, mais qui effectivement, ne remplace dans mon cas pas à 100% un Mac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.