Accueil / Au fil du web / La fausse viande d’Impossible Foods débarque dans les supermarchés américains – Sciences – Numerama

La fausse viande d’Impossible Foods débarque dans les supermarchés américains – Sciences – Numerama

Les steaks végétaux d’Impossible Foods ne pouvaient être goûtés que dans certains restaurants. Ils arrivent maintenant sur les étales des supermarchés américains.

Source : La fausse viande d’Impossible Foods débarque dans les supermarchés américains – Sciences – Numerama

Je comprends pas trop l’intérêt d’imiter de la viande (goût, couleur, texture…) avec du végétal : ce n’est pas comme ça qu’on va manger moins de viande.

Il est évident que dans notre société actuelle que nous n’avons plus besoin de manger de viande, le corps n’en a pas besoin, on sait très bien quels aliments peuvent remplacer (légumineuses, céréales, etc…). Rajouter à cela l’argument de l’écologie (90% des champs dans le monde sont là pour nourrir les animaux, cela représente la surface de l’Amérique du Sud + Europe), du bien être animal, et tellement d’autres arguments…

Il faut faire changer les mentalités, prendre conscience de l’absurdité de manger de la viande aujourd’hui, et pas transformer du végétal en de la viande… Le végétal, c’est bon, c’est varié, c’est coloré, c’est bon pour la santé, pas besoin d’aller lui donner les défauts de la viande…

A voir aussi

Test de Personnalité Gratuit | 16Personalities

Source : Test de Personnalité Gratuit | 16Personalities Un test de personnalité très intéressant, avec des …

10 comments

  1. En fait c’est un peu plus compliqué que ça: notre corps a besoin de plusieurs acides aminés qu’il est incapable de fabriquer lui même (7, de mémoire), en plus pour être assimilés ils doivent être dans une certaine proportion chaque acide étant un facteur limitant pur l’assimilation des autres. Dans les produits d’origine animale l’équilibre de ces acides est très bon mais pas dans les végétaux ce qui obligent à faire des associations pas évidentes pour obtenir l’équilibre voulu. Alors certes la viande n’est pas indispensable si on mange des produits laitiers et des œufs, par exemple., mais avoir une alimentation équilibré en aa si on ne mange que des légumes est beaucoup plus compliqué.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_amin%C3%A9_essentiel
    Cordialement

  2. Tous les acides aminés essentiels (non fabriqués par notre corps) sont disponibles dans le végétal. C’est sûr que manger que du soja ça apportera des carences, mais si on varie régulièrement entre les céréales et les légumineuses, y’a pas de carence possible.
    Et non, on peut aussi se passer de produits laitiers et d’oeufs, même si là ça devient effectivement plus compliqué pour la personne vegan. Il va manquer en particulier la vitamine B12 qui devra être apportée par des compléments. Mais il faut savoir que la vitamine B12 n’est pas présente naturellement dans le lait, on la fait manger à la vache pour qu’elle se retrouve dans le lait. Donc entre avaler une pilule de temps en temps ou tuer des animaux qui mangent eux cette pilule, ba je préfère manger la pilule je crois. Oui parce que le lait tue beaucoup d’animaux (tous les petits veaux qui gouteront jamais le lait de leur maman !)

  3. Mais il faut savoir que la vitamine B12 n’est pas présente naturellement dans le lait, on la fait manger à la vache pour qu’elle se retrouve dans le lait.

    Mon dieu ce qu’il ne faut pas lire, même Wikipédia l’explique, ça provient des bactéries, qui sont mangées par les herbivores et qui sont à leur tour mangés par les Homnivores et Carnivores.
    La concentration en vitamine B12 est à son maxima dans les abats et est stable dans le lait pour une espèce donnée. il n’y a que dans la viande qu’elle peut varier en fonction de l’alimentation.
    Des sources sur Pubmed confirment en plus

  4. Oui, tu as raison, j’ai écrit une bêtise à propos de la vache qui est un ruminant et qui la fait naturellement. Désolé j’ai raccourci un petit peu vite, je n’aurais pas du répondre à une heure si tardive.
    Mais la vitamine B12 on la produit de manière industrielle pour la donner aux animaux directement, poulets, cochons, veaux, poissons… Donc oui la vache est exclue, le mouton aussi forcément, mais cela concerne tout les autres animaux quand même. Le fond de l’idée reste le même si t’es d’accord avec moi.
    Chaque année dans le monde on produit plusieurs fois la quantité de B12 suffisante pour l’humanité entière, sauf qu’on la donne aux animaux.

  5. Certes mais on fait pareil avec le sel enrichit en iode, c’est pour éviter les carences justement et d’avoir des gamins avec un sous développement intellectuel, comme c’est le cas de certains enfants de végan

  6. Je n’aime pas trop ton raccourci “sous développement intellectuel pour certains enfants vegan”, mais oui, le manque d’iode dérègle la thyroïde et cause des problèmes divers. Mais ici y’a pas d’animaux qui souffrent, je vois pas trop le rapport ?

  7. C’est pas un raccourci, la carène en vitamine B12 engendre un sous développement des facultés mentales, c’est comme ça qu’on a mis en évidence le rôle de la vitamine B12, on regarde veux qui en consomment pas et les problèmes qu’ils ont.
    Et il s’avèrent que les enfants de parents vegan ont beaucoup plus de risque d’avoir ce genre de problème.
    Après, les animaux qui souffrent j’ai pas dit le contraire et c’est évident qu’il faut manger moins de viande.
    Mais si c’est pour en arriver à manger de la viande de synthèse insipide et de la fausse viande alors personnellement je préfère encore acheter et consommer de la qualité à défaut de la quantité

  8. Si c’est un raccourci, puisqu’un vegan prenant un apport extérieur de B12 n’aura pas de carences, ton message laisse à penser qu’un enfant de vegan aura un problème de développement mental.
    Un vegan fait le choix volontaire de retirer certaines catégories d’aliments de son alimentation, évidemment qu’il aura des carences, je n’ai jamais prétendu le contraire, et j’ai encore moins sous estimé l’importance de la vitamine B12, c’est même mon premier commentaire. Si le vegan fait le choix de préférer d’utiliser des bactéries de manière industrielle plutôt que des animaux sensibles pour être en *pleine santé*, je ne vois pas de quel droit on pourrait se permettre de juger son choix en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

ut venenatis, Aliquam felis felis in mi, fringilla eleifend elit. Praesent commodo