Devenir streamer professionnel : mes conseils

Vous songez à devenir streamer professionnel ? Je vous fait part de mes conseils, glanés au fil des mes observations sur Twitch, ainsi que de l’expérience de mon métier, prof des écoles (oui, c’est lié). Je ne suis pas streamer pro, j’ai cependant un peu d’expérience dans le stream, ayant streamé un peu dans le passé.

Vous êtes prêt ? C’est parti.

1. Vous devez être fatigué à la fin de votre stream

Vous devez apporter de l’énergie sur votre stream. Un nouvel arrivant sur votre chaine se fera un avis très rapidement (de l’ordre de quelques secondes). Vous ne dites rien ? Vous parlez tranquillement ? Votre visiteur aura deux choix : rester malgré tout, ou penser déjà à la prochaine chaine qu’il ira voir. Si vous apportez de l’énergie, immédiatement votre visiteur sera « happé » et vous écoutera/regardera. Peut être qu’au lieu de rester 10s sur votre stream, il restera 1 min. La différence parait faible, mais un visiteur qui reste 6 fois plus de temps, c’est un nombre de viewers mécaniquement plus élevé. Et les viewers viendront naturellement plus sur un stream avec plus de visiteurs.

Vous êtes là pour divertir. Divertir ne veut pas forcément dire amuser, pas besoin de sortir des blagues sans arrêt. Non, divertir, c’est faire oublier le quotidien, la réalité pendant quelques temps. Exactement comme quand vous regardez une série ou un film. Et pour divertir, il faut forcément apporter de l’énergie, sinon vous ennuyez. Les plus gros streamers apportent tous beaucoup d’énergie.

À la fin de votre stream, vous devez être fatigué, sinon vous avez mal travaillé.

2. Ne racontez pas votre vie

Encore une fois, vous êtes là pour divertir. Vos soucis, vos galères, gardez-les pour vous. Vous voyez un présentateur télé raconter sa vie ? Non, ici c’est pareil.

3. Jouez un rôle

Votre « vous » personnel n’est pas la même personne en privé qu’en stream. Jouez un rôle, exactement comme un prof le ferait devant ses élèves. Vous êtes au théâtre, vous êtes le centre de l’attention, alors captivez vos spectateurs. On vous demande pas non plus de faire le débile. Simplement, réfléchissez au « personnage » que vous voulez montrer à l’écran. Vous êtes fatigué ? Faites semblant de ne pas l’être. Comme un prof devant ses élèves. Comme une star qui fait sa tournée.

Faites semblant que les stats ne vous intéressent pas. Faites semblant que l’argent ne vous intéresse pas. Faites semblant que ce que vous faites n’est pas fatiguant. Faites semblant que vous êtes au naturel. Soyez vendeur, vendez du rêve. Soyez une star.

4. Vous aimez plus animer que jouer

Si votre truc c’est vous immerger dans les jeux, oubliez le stream. Votre priorité, c’est votre chat (non, pas votre animal, mais bien l’endroit où parle vos spectateurs). Jouer en stream n’est pas pareil que jouer en privé ou avec vos amis. Il faut bien le comprendre. Lisez votre chat. Autorisez le backseat. Trop de streamers partent en guerre contre le backseat (un viewer vous dit quoi faire dans le jeu). Le viewer veut bien faire, il veut vous aider. Si vous voulez découvrir par vous-même le jeu, jouer hors stream. Par contre rien ne vous empêche de ne pas écouter votre viewer, ou essayer sa proposition plus tard. Mais râler parce que quelqu’un poste un message qui ne vous convient pas, c’est idiot. Virez le chat dans ce cas…

5. Oubliez les stats

Twitch adore les stats. Un conseil : coupez le nombre de follow, de sub, de viewers. Streamez à l’aveugle. Ne regardez pas vos stats à la fin du stream. Cela enlèvera le stress négatif en cas de chute de stats, ou l’excitation en cas de valeur importante. Forcément, ça va faire que monter et descendre. Donc cachez tout ça, enlevez-vous ce piège. Streamez de la même manière avec 0 viewers qu’avec 100. N’attendez pas de voir un viewer pour commencer votre show. Commencez directement à fond, même avec aucun message dans le chat.

6. Ne vous faites pas d’ami

Vous n’êtes pas là pour vous faire des amis (encore une fois, pour un streamer pro). Ne soyez pas gentil avec vos viewers. Quelqu’un vient faire de la merde dans le chat ? Il faut le ban sans hésiter. Ne lui accordez pas d’importance sur le stream. Vous le dégagez, et vous reprenez. Twitch représente le monde, avec autant d’avis que de personnes. Discuter avec les gens négatifs va user votre patience, vous rendra négatif sur le long terme, vous avez tout à y perdre. Vous les dégagez et basta. Plus le temps passera, et moins vous aurez à ban. Un viewer vous traite de nul, que lui sait mieux faire ? Un ban 24h. Vous n’êtes pas là pour vous faire rabaisser, ni pour être un PGM. Vous êtes là pour divertir. Et accordez le moins de temps possible à vos ban. C’est vous le chef du stream, pas les viewers.

7. Ne mettez pas d’overlay

Virez les overlay sur le stream. On s’en fiche de qui a follow en dernier, du dernier don ou je ne sais pas quoi. On est là pour se divertir, pas avoir un rappel constant qu’il y a de l’argent derrière. Affichez le jeu, et vous. Amusez-vous avec les alertes ou les commandes chat plutôt.

8. Mettez une caméra

Je pense qu’on peut réussir sans caméra, mais bien moins vite. Mettez une caméra tout de suite, ne commencez pas sans. La mettre plus tard c’est laisser vos viewers vous imaginer, et être forcément déçu quand ils vous verront enfin. Ne les laissez rien imaginer. Mettez une caméra. Fond vert ou pas ? Faites comme vous voulez.

9. Twitch ou YouTube, il faut choisir

Je vois trop de streamers balancer leurs replay sur YouTube. C’est une mauvaise idée. Le format long du direct n’est pas le même que le format YouTube, qui se veut court et percutant. Mettre vos replays sur YT, c’est passer une énergie considérable dans l’encodage, les miniatures, la gestion des commentaires, etc, énergie que vous ne mettrez pas dans votre stream.

10. Réfléchissez à ce que vous allez streamer

Allez-vous jouer à plein de jeux, ou vous focaliser sur un ou deux ? Il me parait plus judicieux de jouer à plein de jeux. Jouer toujours au même jeu, c’est se mettre en difficulté quand vous en aurez marre du jeu (et ça arrivera), ou quand le jeu sera passé de mode. Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même sac, soyez polyvalent, jouez à plusieurs jeux. À moins que vous fassiez constamment des top1 sur votre BR favori, si vous n’êtes pas spécialement un PGM évitez de toujours jouer au même jeu.

11. Streamez seul

On oublie le vocal en même temps que le stream. C’est vous le chef du stream, on ne doit entendre que vous. Il n’est pas humainement possible de gérer un vocal, le jeu, + le chat. Y’a forcément un élément qui sera mis de côté, et ça sera le chat. Lisez le chat.

12. Réfléchissez à vos horaires

La régularité est la clé du succès. Il est bien plus efficace d’animer tous les jours pendant 3h que d’animer un jour par semaine pendant 3×7=21h de suite. Votre temps hebdomadaire sera le même, mais le résultat ne sera pas le même. Les gens aiment la régularité. Il faut créer une habitude chez vos viewers. Tous les jours à 16h vous commencez votre stream par ex. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’enchainer des heures et des heures, mais il faut jouer de manière régulière. 7 jours sur 7 est l’idéal, même si c’est que 4h par jour. Au moins le temps de vous faire une base de viewers correcte.

Streamez quand il y a du monde. Vous vivez la nuit ? Très bien. Mais pas sûr qu’à 2h du matin vous puissiez vous faire la même communauté qu’à 14h.

13. Ayez bien en tête la réalité du métier

Si vous pensez que vous allez jouer sur votre stream, vous vous trompez. Vous allez travailler. Avec tout ce que ça implique. Jouer sans parler dans son coin est plus facile qu’animer et jouer en même temps. Êtes-vous prêt à passer beaucoup de temps en solitaire, devant votre PC, quasi immobile ? Douleurs du poignet, du dos, vous aurez des solutions ? Être streamer, c’est dur, fatiguant, mentalement et physiquement. Trouvez une activité à côté hors de chez vous, hors des écrans, c’est important.

14. Attention à ne pas vous faire piéger par votre propre stream

Ne finissez pas en dépression. Il est très dur d’arriver à dire stop quand votre stream commence à fonctionner. L’argent rentre. Vous ne streamez pas un jour, deux jours ? Les pertes sont vite énormes. Vous vous sentez donc obligez de continuer à streamer. Jusqu’à épuisement. Avoir un stream qui fonctionne, c’est avoir beaucoup beaucoup de mal à sortir la tête de l’eau. Autorisez-vous des pauses, une semaine, deux semaines. N’attendez pas le burnout, il arrive plus vite qu’on ne le pense. Il vaut mieux perdre de l’argent, des follow, des sub, que la santé.

15. Streamez en mono pc

Oubliez le double pc. Si. Vraiment. Quand vous aurez 500 viewers vous pourrez y penser. Pas avant.

16. Streamez en 60fps

Oubliez le 30fps. Baissez la résolution au pire. Calculez un ratio de résolution par rapport à votre écran de jeu. Oubliez le 1080p, vous perdrez trop en qualité tant que vous ne serez pas partenaire (débit plus élevé pour les partenaires).

17. Regardez vos replay.

Rien de tel pour vous améliorer. Remarquez vos tics de langage. Évitez les « heuuu ». Chaque parole que vous prononcez doit être réfléchie. Devenez un expert en communication.

18. Ne vous droguez pas

Pas d’alcool, rien. Ça c’est pour le streamer amateur, pas le professionnel. Mais faites semblant de l’être. Ayez beaucoup d’énergie.

 

Conclusion

Être streamer pro, c’est un métier fatiguant. Ce n’est pas du « jeu ». Cependant il peut être très enrichissant, dans tous les sens du terme. Mais pensez bien qu’il y a un prix à payer à cela. Pensez avant tout à la qualité de votre stream. Commencez à fond tout de suite. Ne vous laissez pas décourager. Ne regardez pas vos stats. Et dégagez de l’énergie, je l’ai dit ? Et n’oubliez pas non plus qu’il y a de la place pour tout le monde sur Twitch, même encore aujourd’hui. Et dernière chose : vos viewers ne sont pas vos viewers, ils ne vous appartiennent pas, et sont libres de leur vie. Alors on ne se fait pas de films quand un viewer régulier ne vient plus. Prenez les choses comme elles viennent, avec les gens qui sont là au bon moment.

Et n’oubliez pas, quand on vient sur Twitch, c’est pour penser à autre chose. Alors faites penser à autre chose à vos viewers.

J’ai volontairement écrit l’article au masculin pour simplifier les choses.

A voir aussi

Activer facilement le mode PiP sur Safari

PiP = Picture in Picture, c’est à dire « sortir » la vidéo de son cadre pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.