Infos
Accueil / Au fil du web / Bataille en vue sur l’avenir des Titres restaurant – Le Hollandais Volant

Bataille en vue sur l’avenir des Titres restaurant – Le Hollandais Volant

Je refuse de les accepter et d’en payer une partie si ça me contraint de faire mes courses au jour le jour (le truc électronique c’est 9€/jour, une seule fois par jour et ce qu’on n’utilise pas est perdu).

Source : Bataille en vue sur l’avenir des Titres restaurant – Le Hollandais Volant

Ça serait pas le but, que plus personne ne prenne ces tickets ? Économie pour les patrons ?

Ou alors relancer la restauration ?

En tout cas mdr qu’il faille être obligé de les utiliser le jour même, la galère j’avoue.

Mais plus largement, je ne comprends pas pourquoi tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Pourquoi tout le monde n’a pas des tickets restaurant ? Pourquoi certains ont 13 mois ? Voire 14 ? Pourquoi certains ont des comités d’entreprise ? Pourquoi certains ont des mutuelles ? Je comprends rien.

5 comments

  1. Google est ton ami.
    Le TR est un droit, pas une obligation.
    Ton employeur peut te le fournir mais pas obligé.

  2. Non.

    Tu n’y a droit que si tu passes ta journée au taf.
    Pas une demi-journée, ni une journée genre 5h du mat jusqu’à 13h.

  3. Le truc c’est que chaque entreprise de plus de 25 personnes doit prévoir une cantine et fournir de la bouffe.
    Si elle ne prévoit pas de cantine, alors elle doit prévoir un moyen de fournir de la bouffe. Une des solutions est alors le titre restaurant : le patron s’affranchit alors de l’obligation d’avoir une cuisine dans son entreprise (mais doit quand même avoir un local aménagé (tables, chaises, micro-ondes, frigo, robinets…) pour laisser les employés manger).

    Le TR est normalement proposé à tout le monde de la même façon (pas de distinction entre les employés), mais il peut être proposé uniquement aux employés qui habitent à plus de XX kilomètres de l’entreprise (on considère alors que ceux qui sont plus près ont la possibilité « technique » de rentrer chez eux pour manger).

    @Gilles :
    Nous on y a droit si on passe la matinée au taf : on a autant de tickets que de matinées travaillées dans le mois.
    Si on prend notre après-midi, on y a droit quand même. Ça c’est le patron qui décide.

  4. @Matronix :

    >> Mais plus largement, je ne comprends pas pourquoi tout le monde n’est pas logé
    >> à la même enseigne. Pourquoi tout le monde n’a pas des tickets restaurant ?
    >> Pourquoi certains ont 13 mois ? Voire 14 ? Pourquoi certains ont des comités
    >> d’entreprise ? Pourquoi certains ont des mutuelles ? Je comprends rien.

    Ça dépend de l’entreprise.
    C’est comme le salaire : certaines choses ou avantages se négocient à l’embauche (voiture de fonction, etc.), d’autres sont proposés à tous les employés par défaut (13e mois, TR…) et d’autres spécifiques au poste (horaires) ou à l’employé (salaire).

    La mutuelle est obligatoire désormais, mais tous ne sont pas identiques. Ça dépend de l’entreprise (où tu bosses) et de ce qu’elle propose en tant que couverture maladie (mutuelle). Certaines entreprises offrent de meilleurs protections que d’autres.

    Toutes ces particularités sont à voir au moment de l’embauche et devraient être pesées au même titre que le salaire dans le choix d’un poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

e49e5789c6158048ccbb37c1feeb0f6ejjjjjj