Un ver revient de l’espace avec deux têtes | Réalités Biomédicales

Mieux, lorsque la bestiole est découpée de telle façon que certains fragments n’ont ni queue ni tête, les différents éléments peuvent encore se « souvenir » de quel côté, de la tête ou de la queue, elles étaient le plus près. Les fragments régénèrent alors une tête et une queue dans une orientation conforme à celle qui prévalait quand l’organisme ne faisait qu’un.

Source : Un ver revient de l’espace avec deux têtes | Réalités Biomédicales

C’est super intéressant comme bestiole !

A voir aussi

The Death of The Crew Sets a Dangerous Precedent for Game Preservation – Liens en vrac de sebsauvage

Vous « achetez » un jeu et quelques années plus tard… POUF !  L’éditeur décide de vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *