Accueil / Au fil du web / touch-hd-plus [Wiki de sebsauvage.net]

touch-hd-plus [Wiki de sebsauvage.net]

Source : touch-hd-plus [Wiki de sebsauvage.net]

Marrant, moi c’est plutôt l’inverse depuis quelques temps, je reviens au papier. Et ce pour plusieurs raisons, un peu bizarres, mais très personnelles :

  • Je me lasse de l’appareil. Certes la liseuse est un outil, mais il arrive toujours un moment où j’ai envie de changer, où ma curiosité me pousse à aller voir ce qu’il se fait sur le moment.
  • La batterie de la liseuse n’est pas fiable : il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir des surprises, et avec plusieurs modèles de liseuses (Amazon, Fnac…). Les batteries sont sensibles au chaud/froid et changement de température. Avant un voyage en Islande l’été dernier par exemple, j’avais chargé la batterie à fond. Avec la soute de l’avion ou du froid de l’Islande, la batterie s’est retrouvée déchargée en arrivant. Je faisais du trek avec tente à monter chaque soir, bin ma liseuse, je n’ai jamais pu la recharger ! J’étais dégouté parce que le soir passé 19h, il faisait nuit noire.
  • Livre un livre, c’est comme parcourir une montagne russe : la première moitié du livre représente 70% de mon temps de lecture. Comme si je galèrais à atteindre la moitié, et passé celle-ci, y’a une sorte d’excitation qui s’installe, je lis plus vite, de manière plus immersive, avec souvent une perte de notion du temps. Tous mes livres m’ont fait cet effet. Sur une liseuse, j’ai la sensation d’être toujours sur la première page. J’ai plus de mal à m’immerger dans la liseuse.
  • Un livre, malgré tout, a une âme. Il vit, il a une odeur, il procure des sensations physiques. J’assimile le livre avec son support. Je me rappelle tout autant de l’histoire d’Harry Potter que du livre où je l’ai lu, avec les paillettes dorées du titre « Harry Potter » qui s’effaçaient à cause de ma manipulation du livre… Chaque livre est unique, ce que je ne retrouve pas sur la liseuse.

Je n’ai pas abandonné la liseuse pour autant. Elle me sert à découvrir des livres (parce que c’est cher !), ou dépanner si je suis limité en poids. Mais dès que j’apprécie le livre, je vais l’acheter. Quelle ne fut pas ma surprise par exemple de découvrir l’épaisseur de Metro 2033 !

Certes, garder des livres, ça prend de la place, mais c’est comme un album photo, chaque livre est une période de vie et autant de souvenirs.

A voir aussi

Près d’un Français sur deux est favorable à la légalisation du cannabis  – Liens en vrac de sebsauvage

Source : Près d’un Français sur deux est favorable à la légalisation du cannabis  – Liens …

3 comments

  1. +1 principalement pour le dernier point : l’odeur, les pages qui se tournent, la texture…

    Je n’ai jamais eu de liseuse, mais j’ai déjà lu dessus, et c’est pas pareil.

    Peut-être qu’on s’y fait à partir d’un moment. Énormément de gens n’ont aucun soucis, mais perso ça va jusqu’à gêner ma lecture.

    Quant à l’argument d’avoir toute sa bibliothèque dans la poche… ben… je lis rarement ma bibliothèque quand je fais 2h de train. J’ai toujours un livre dans mon sac et c’est celui que je lis sur le moment. Il me suffit.

  2. Pareil.
    Bien que je sois ultra-connecté je ne pourrais jamais me passer des livres, je suis même encore abonné à un magasine papier, c’est dire !
    Je n’ai jamais ressenti l’envie de posséder une liseuse.

  3. Marrant, perso je lis aussi bien sur papier que sur liseuse, pas d’écran rétro-éclairé mais ça ne me gène pas plus que ça.

    J’ai dévoré une bonne 20aine de livres sur liseuse sans problème jusque maintenant, pourtant j’apprécie autant que vous la nostalgie liée au papier mais le confort est le même au final, voire d’avantage avec la possibilité de modifier la taille de la police.

    Les seuls bouquins que je préfère en papier sont des livres techniques parce que je peux facilement les annoter mais ne pas pouvoir rechercher un passage particulier avec une simple « recherche » c’est assez fastidieux, surtout quand le livre fait plus de 300 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

suscipit justo in quis odio at commodo fringilla