Infos
Accueil / École / Retour sur la toute première semaine en tant que nouveau prof de CE1

Retour sur la toute première semaine en tant que nouveau prof de CE1

Fatigante. Si je n’avais qu’un mot pour la décrire.

Tout est très long en CE1. On ne peut pas dire aux élèves « Écrivez la date du jour dans la marge ». Ils ne savent pas ce qu’est la marge. Il faut expliquer. Ils ne connaissent pas leur droite et leur gauche.

Le matin, on arrive dans l’école entre 7h30 et 8h, le temps de photocopier ce que l’on a besoin (et il y a la queue à la photocopie). Budget d’un A4/élève/jour. Certaines écoles c’est un A4/élève/semaine… Tout dépend du budget accordé par la mairie. Puis je m’occupe de la classe, je prépare le tableau, je m’organise sur le bureau, etc. 8h20 je me mets au portail, j’empêche les parents de rentrer dans l’école avec la directrice. « Oui mais je viens voir Mme truc qui est là-bas je la vois ! » « Vous prenez RDV merci », etc. Les parents ne comprennent pas, râlent. On leur explique que les adultes n’ont pas à être dans l’école pour la sécurité des enfants. Un adulte qui rentre, c’est un adulte qui doit sortir. Sauf qu’à 8h30, ça sonne, on récupère nos classes, et il n’y a pas de gardien ou de CPE comme dans les collèges.

8h30 les gamins se mettent à peu près en rang, on fait la police, « Mettez-vous en rang deux par deux », on attend d’être obéi. On monte. « Dans le calme ».

Dans la classe, on fait l’appel, l’appel cantine, l’appel périscolaire. On vérifie les cahiers de liaison. On signe. Puis on commence enfin les cours.

Les cours, en élémentaire, change environ toutes les 30/45 minutes. Sur une journée de 6h, ça fait une dizaine de leçons à préparer à l’avance, chaque soir. Cela demande un temps considérable. Pour 1h en classe, il y a 1h à la maison pour un prof chevronné. Moi qui débute, c’est plutôt le double. J’ai dormi 5h par nuit toute la semaine, moi qui suis habitué à mes 8h en me couchant à 22h.

On fait donc nos cours, régulièrement on éduque les enfants : ne fait pas ça parce que, tiens toi correctement, etc, etc. Arrive la récrée. Là ce n’est pas la pause. Pas de café/thé/ce que vous voulez : il faut surveiller les enfants qui se battraient rapidement. On a un poste attitré, qui change chaque jour. On gère les bagarres, les conflits, les dents qui tombent, les insultes, ceux qui jettent des cailloux, ceux qui veulent aller dans des endroits improbables, etc. Tout ça à 110 dB. On repart pour 2h de cours, puis la cantine. Moment de calme, mais on corrige les cahiers du matin, on prépare pour l’après midi. L’après midi, c’est compliqué : les enfants sont fatigués du travail du matin, ils sont donc soit léthargiques, soit surexcités car sur les nerfs. On gère la classe tant bien que mal.

Enfin la fin de journée. On rend les enfants aux parents. Les parents viennent nous voir, ont plein de demandes. On corrige les cahiers de l’après-midi. On rentre chez nous. On prévoie la journée du lendemain, la dizaine de cours (français, maths, sciences, musique, arts visuels, EPS, etc). Minuit, je vais dormir.

Je ne sais pas si je vais supporter ce rythme. Mais les profs ont plein de vacances, donc faut pas se plaindre.

J’ai l’impression d’avoir un sacré boulot à responsabilité du type cadre sup’ ou même PDG, sans la paie qui va avec évidemment. Je suis payé 1300€ net jusqu’en décembre, puis 1500€ jusqu’en juillet. Septembre prochain je serai payé 1600€ net pendant très longtemps ensuite. Et pour casser court aux légendes urbaines : non, les profs ne sont pas payés les 2 mois d’été.

Des fois je me demande si un boulot au smic 8h je rentre chez moi je fous rien n’est pas plus intéressant.

Je suis dans une grosse période de doute actuellement.

16 comments

  1. Ça sera plus facile plus vieux : http://cyrille-borne.com/categorie5/pedagogie (deux derniers billets, de toue façon je te conseille le blog complet).
    Pas payé les 2 mois, tu es sûr ?

  2. Je suis son blog que depuis récemment, mais je vais remonter un peu dans le temps oui merci.

    Pour les 2 mois oui sûr. En fait toute l’année on nous enlève quelques centaines d’euros chaque mois pour nous donner une paie en été. Mais il s’agit bien d’argent sur du temps travaillé le restant de l’année, c’est pas « cadeau » alors qu’on est en vacances. Pour faire court on reçoit 10 paies dans l’année, mais étalées sur 12.

  3. Du coup, le total annuel divisé par 12, ça donne les chiffres que tu cites ?
    Donc tu touches 1300 € ou 1560 € / mois ?

  4. Je touche 1300€ jusqu’en décembre, puis 1500 jusqu’au 31 août, puis 1600 à partir de septembre 2016.
    Donc 1500 les mois d’étés.

  5. Ça à l’air d’être une sacrée expérience :) .

    Ma mère qui est prof depuis pas mal d’années me fait remarquer que septembre c’est le mois le plus dur et qu’au bout de deux-trois ans c’est beaucoup plus facile :) . En plus, les choses commencent à bouger et les politiques entre voient votre situation. Apparemment il y a aussi de moment très chouette et au moins, tu ne vois pas le temps passer et c’est très gratifiant ;) .

    Bon courage

  6. Crois-moi ou non, comme tu sais j’ai fait un boulot chiant pendant 11mois, j’étais payé 1800€ net sur la fin et ben, même pour 400€ de plus je ne le referai pas.
    Un boulot pas intéressant, où t’as pas l’impression d’être utile, c’est chiant. L’argent fait pas tout, loin de là.

    Mais après c’est sûr que si vraiment ça ne te plaît pas, tu peux toujours changer. Mais passé le début, on change d’habitude, de rythme et normalement les mauvais côtés on ne les voit plus.

  7. C’est une très mauvaise idée de faire un rapport à l’argent et le métier d’enseignant. Si tu cherches à t’enrichir change de boulot. Pour ma part, le principal intérêt de ce métier quand tu es rodé, c’est qu’il te laisse de faire autre chose à côté.

    Tu n’es qu’au début, après ça ira mieux, si ça ne va pas mieux il faut se demander alors si tu es au bon endroit et changer le plus rapidement possible pendant que tu peux le faire encore.

    Bienvenue dans le joyeux monde de l’enseignement, tu n’es qu’au début des surprises.

  8. Oula non ma motivation n’est pas l’argent, surtout que bon dans l’absolu les 1300€ c’est plus de 3x mes revenus des 5 dernières années…

    Après oui je m’inquiète, mais bon j’attends de voir. Après je suis dans une école difficile (REP), je débute, donc je vais attendre de voir. Peut-être que je me mets un peu trop la pression aussi, comme au concours.

  9. Dans les écoles difficiles tu trouveras certainement plus de solidarité et de conseils au niveau des collègues. Il faut effectivement se donner le temps, la première année j’ai cru que j’allais laisser tomber le métier parce que je pensais que je n’étais pas taillé pour ça, sortant pour ma part de l’ingénieurie en informatique. Il faut se donner le temps mais essayer de porter un regard sur soi, sur sa journée, comme on reverrait un match de foot pour essayer de comprendre ce qui a marché, ce qui n’a pas marché et comment tu referas le match le lendemain.

    Le plus important c’est de travailler sur ses défauts, sur ses mauvaises habitudes, d’être en forme surtout.

    L’école pour les profs, c’est du sport de haut niveau.

  10. Je suis Prof des Ecoles également (en SEGPA).
    Je suis un certain Cyrille BORNE qui a parlé de toi, donc j’ai lu ton article.

    Je commente pour revenir sur cette légende urbaine qu’est : « Les profs sont payés 10 mois divisés en 12 ». Selon Lucien Marboeuf (un collègue PE blogueur que j’apprécie de suivre), c’est bien cette dernière phrase qui est une légende urbaine… Légende qui circule depuis très longtemps au sein de notre corps.

    Petit lien de la source :
    http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2012/12/10/la-duree-legale-de-conge-annuel-des-profs-est-de-5-semaines.html

    Sinon, je te souhaite bien du courage, car effectivement, c’est loin d’être facile au début… mais après c’est pas beaucoup plus facile ^^ Nous avons juste plus de bagages…

  11. Salut !

    Quelque soit son salaire, son status, son domaine d’activité, exercer un métier plutôt qu’un boulot est une chance considérable, pour ne pas dire un luxe qui fait rêver la plupart des travailleurs, exerçant pour la plupart un job alimentaire.

    Courage ! :)

  12. @ Maxidebiax : pour l’histoire des 10/12 mois, je ne comprends pas trop. On nous l’a clairement annoncé lors des réunions de formation. De toute façon peu importe de toute manière.

    @ Stephanou : C’est vrai qu’exercer un métier plutôt qu’un boulot est une chance, mais cela implique des sacrifices, en particulier que le boulot rentre forcément dans sa vie personnelle. Après je n’ai pas assez d’expérience pour en dire plus.

    Merci sinon :) Idem Cyrille :)

  13. Bonjour Matronix

    Je suis professeur des écoles depuis 38 ans (bientôt la fin !!!).
    Je peux t’assurer que cette histoire de salaire de 10 mois sur 12 est une très vieille légende.
    Tu trouveras sans problème tout un tas de documentation sur la question (juste un exemple : http://www.liberation.fr/societe/2014/07/31/les-profs-sont-ils-payes-pendant-les-vacances_1073584).
    Cela n’empêche pas que nos salaires ne sont pas représentatifs du tout du volume de travail que nous fournissons.
    Dans le contexte actuel, je suis assez admiratif de voir des jeunes se lancer dans la profession.

    Bon courage et bonne chance

  14. « Dans le contexte actuel, je suis assez admiratif de voir des jeunes se lancer dans la profession. »

    Pour avoir fait BEAUCOUP de boulots différents, ça reste un des seuls boulots que je pourrai faire plus de 2 mois sans me lasser…

    Pour l’histoire de la paie, dans ce cas là je comprends mieux les gens qui râlent qu’on est payé à être en vacances du coup. Parce qu’au final ça fait 4 mois par an à être payé, on est loin des 5 semaines (je crois) que l’on retrouve ailleurs.

  15. Tu n’es pas payé à être en vacances.
    Sors toi cela de la tête et attends de voir dans quel état tu seras quand tu arriveras aux vacances de la Toussaint et encore plus à celles de Noël.

  16. Pour ce qui est d’être payé 10/12ème de n’importe quel autre cadre de la fonction publique, je veux bien qu’on me trouve le texte qui édicte cette règle !
    D’autre part, ce sont les élèves qui ont autant de vacances. Il n’est nulle part écrit (là non plus) que les congés des enseignants se calquent sur les vacances de leurs élèves. Quand on voit les besoins en formation des enseignants, y a de quoi s’occuper pendant ces « vacances » !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1051d8ec10b4bee71a8760a411b90107dddddddddddddddddddd