Infos
Accueil / 3615 My Life / Retour sur la journée du 6 Avril 2015 : Maison d’Izieu

Retour sur la journée du 6 Avril 2015 : Maison d’Izieu

Je vous en avais parlé, j’ai assisté à la commémoration de la rafle d’Izieu. J’ai un peu oublié de publier l’article avant, donc désolé, mais ce n’est pas très important. Bref aujourd’hui, c’est chose faite !

François Hollande était présent, ce qui a impliqué une sécurité renforcée. Le transport a été effectué en bus. À environ 2km d’Izieu, on s’est arrêté sur le parking de l’usine d’Aoste pour se faire déminer. On a du descendre du bus. On est passé sous des arches (« Made in the USA »), où évidemment j’ai sonné ^^’. Le mec a du me prendre un peu pour un débile :

– Avez-vous des objets métalliques sur vous ?

– Heu, non.

– Pas de pendentif autour du cou ?

– Heu si…

– Une ceinture ?

– Aussi…

Bref :D

Aucun contrôle d’identité n’a eu lieu curieusement, tout comme une absence de fouille.

Le bus aussi a été déminé, avec miroirs et chiens. Nous sommes ensuite remontés à l’intérieur, ainsi qu’un militaire qui est monté avec nous.

Direction Izieu.

Plusieurs barrages routiers étaient présents. Les visiteurs n’étaient pas autorisés à venir, toutes les personnes présentes l’étaient sur invitation. De manière générale, je n’avais jamais vu autant de gendarmes, il y en avait partout. Par contre, arrivés à la maison d’Izieu, plus aucun signe de gendarmes, faudrait pas qu’on les voit à la TV. Au loin dans une grange, une dizaine de mec tout en noir façon GIGN attendent, au cas où de je sais pas quoi. Ils avaient l’air à la fois habitués et aussi de se faire chier.

Avant l’arrivée d’Hollande, les discours ont été répétés sur le podium. Une fois que tout est prêt, les protections au sol du podium sont enlevées. J’espérais que la TV n’allait pas être présente, mais en fait toutes les chaînes étaient présentes, y compris le Petit Journal. Le président arrive enfin, avec son troupeau de journalistes. Les discours ont enfin lieu. Une fois la cérémonie terminée (environ 1h), tout le monde discute avec tout le monde. Étant donné les invitations et donc leur côté « VIP », tout le monde était plus ou moins accessible, sans grande méfiance (en tout cas en apparence). Du coup j’ai pu parler avec Hollande hors caméra, et franchement, il m’a fait délirer. C’est quelqu’un de très gentil, voire assez drôle, un bon français, mais c’est vrai qu’il a toujours l’air de se demander ce qu’il fout là. Il m’a quand même dit qu’être prof était mal payé, mais d’attendre qu’il ne soit plus président pour me rebeller… Lol quoi. Il est vraiment dans son monde. On était là pour la commémoration des enfants déportés, du coup je n’ai pas eu le courage de parler avec lui de la loi Renseignement, mais j’aurais malgré tout bien aimé. J’ai voulu parler avec la ministre de l’éducation nationale aussi, sauf qu’elle n’a pas voulu… En fait elle était simplement venue faire figuration : ses 2/3 interviews faits, elle s’est barrée. Le président lui-même était carrément plus accessible qu’elle…

Une fois la cérémonie terminée, le podium a commencé à être démonté. Je pensais qu’ils allaient le démonter proprement pour le remonter ailleurs, mais c’est tout jetable, ils arrachent tout. 3h de montage, 3h de démontage. Boulot de merde.

Globalement c’était une bonne journée, mais je regrette finalement la venue de François Hollande. La cérémonie sur la Shoah était finalement en retrait vis à vis de Hollande. Tout le monde était là pour Hollande, pas pour la cérémonie. Cette dernière n’était pas vraiment émouvante. Je n’ai pas trouvé l’hommage suffisant, tout était beaucoup trop protocolaire, et non humain. Trop peu de gens ont visité le musée que le président inaugurait. 44 enfants innocents ont été déportés et gazés quand même, bordel.

Quelques photos en vrac :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

b6ddd46fc2216f3592bfbcc124912f66________