Quand Blanquer falsifie Jaurès | Le Club de Mediapart

Quand un ministre de l’éducation demande aux enseignants de diffuser un texte préalablement tronqué pour qu’il ne contredise pas son idéologie, n’est-il pas plutôt ministre de la propagande?

Source : Quand Blanquer falsifie Jaurès | Le Club de Mediapart

C’est moche. Le passage tronqué :

« J’en veux mortellement à ce certificat d’études primaires qui exagère encore ce vice secret des programmes. Quel système déplorable nous avons en France avec ces examens à tous les degrés qui suppriment l’initiative du maître et aussi la bonne foi de l’enseignement en sacrifiant la réalité à l’apparence ! Mon inspection serait bientôt faite dans une école. Je ferais lire les écoliers, et c’est là-dessus seulement que je jugerais le maître. »

Il est 06:30, lundi matin, et je ne sais toujours pas comment organiser ma journée avec toutes ces histoires. Toutes ces bêtises me fatiguent.

A voir aussi

Non, l’iPad ne remplace pas l’ordinateur

Je fonctionne depuis que je suis étudiant avec un ordinateur portable. Des années sous Linux, …

One comment

  1. Ce qui me sidère le plus, c’est que cette bande d’escrocs ne comprennent toujours pas que grâce au net, les échanges se font rapides, et par conséquent, les mensonges et détournements ne peuvent plus nous échapper.

    Blanquer n’a de toute façon pas sa place en ce ministère, il œuvre clairement contre l’intérêt de l’école publique, tout comme ses collègues du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

nec ut mattis ante. mattis consectetur Praesent