Pourquoi j’ai résilié mon abonnement HP Instant Ink

Novembre 2018, pour les besoins de mon travail (impressions couleurs pour mes élèves), j’achète une imprimante HP avec l’abonnement HP Instant Ink, pour tester.

Je ne prends pas une imprimante haut de gamme, mais pas une bas de gamme non plus : j’ai besoin de l’impression recto-verso et du wifi. Je prends un modèle destiné non pas à l’impression haute qualité de photos mais un modèle plus « PME » pour imprimer avant tout des quantités de l’ordre de 300 pages par mois, principalement des traitements de textes. Je prends également l’abonnement à 10€ par mois pour 300 impressions.

HP Instant Ink, c’est bien ?

La version courte, c’est oui :

– L’imprimante commande elle-même les cartouches ;

– A chaque envoi est fourni une enveloppe de retour pour les cartouches vides, pré-payée, pour le recyclage ;

– Je peux reporter jusqu’à 600 pages. Utile par exemple quand je n’imprime rien en juillet/août, puis arrive le mois de septembre avec beaucoup de choses à imprimer, je peux donc imprimer 900 pages (300 pour le mois de septembre + les 600 reportées de juillet et août).

La petite nuance que j’apporterais c’est que les cartouches sont fabriquées dans un pays lointain, et les envois se font également depuis un autre pays lointain. Pas très écologique tout ça.

Mais alors si c’est bien, pourquoi avoir résilié ?

Parce que HP fait les choses à moitié. Leur abonnement est bien, leurs imprimantes sont toujours aussi merdiques et programmées à l’obsolescence. Je savais que les imprimantes HP étaient merdiques, mais comme seuls certains modèles récents sont compatible HP Instant Ink, je me suis dis que pour vendre de l’abonnement forcément les imprimantes doivent durer dans le temps. Quelle erreur !

Mon imprimante, après 1 an et demi avec une moyenne de 200 pages par mois, soit environ 3600 impressions, est bonne à être jetée. Comme toute impression jet d’encre, les têtes d’impression doivent être lavées de temps en temps. Certains fabricants, en contre-partie d’un tarif de cartouche plus élevé, intègre la tête d’impression dans la cartouche. Pas chez HP. Pas forcément gênant je me dis, je laverai à la main les têtes d’impression. Première déconvenue : les têtes d’impression ne sont pas accessibles. Bon, tant pis, je m’installe avec tout mon nécessaire pour démonter l’imprimante. Deuxième déconvenue, l’imprimante n’est pas démontable. Je ne sais pas comment est foutu le système, mais après avoir retiré un maximum de vis, je suis obligé de casser l’imprimante pour accéder aux têtes d’impression. Clairement le montage de l’imprimante est fait pour empêcher de l’ouvrir.

Je perds patience, j’appelle le support HP.

Le support HP

Je tombe avec une femme très désagréable au téléphone. Elle me demande le numéro de série de l’appareil, je demande où le trouver, « ba derrière… ». Je lui dicte, on galère comme pas possible à communiquer cette série de chiffres et lettres, elle s’énerve, limite je fais exprès « monsieur, vous ne me donnez pas le bon numéro je ne trouve rien ». Je me suis improvisé militaire avec mes alpha tango charli.

Tout ça pour me dire que mon modèle n’est pas démontable.

Je rétorque donc que HP produit des produits volontairement obsolètes après un an. Elle ne connaissait pas le mot « obsolète », j’ai donc parlé d’obsolescence programmée. Là elle s’énerve, « ce que vous disez est faux », oui oui, disez, même mes CE1 ne font pas la faute, bref.

Elle me dit que je n’aurais pas du acheter chez un revendeur mais chez HP directement. Je lui dis donc c’est ma faute d’avoir acheté ailleurs c’est ça ? Pourtant j’ai bien acheté du matériel HP, peu importe où je l’achète j’ai envie de dire. Je précise qu’avant d’acheter j’ai cherché la fiche produit sur leur site, et comme indiqué au téléphone, ce n’est pas précisé que les têtes d’impression ne sont pas accessibles.

Bref ça a duré 20 min au téléphone, où au final j’aurais du acheté une Envy jsais pas quoi plutôt que ma merde, que si j’avais appelé HP on me l’aurait indiqué, sans avoir honte de vendre de la merde.

J’avais espoir qu’HP change, non, c’est toujours la même merde.

J’ai donc arrêté les abonnements, je n’achèterai plus de HP, j’ai commandé une vraie imprimante, laser cette fois-ci, de marque Brother, marque de qualité où chaque pièce peut être changée facilement. Du matériel qu’on garde longtemps, quoi, et pas juste un an et demi.

 

Les remarques du style « t’avais pas qu’à acheter HP » n’apportent rien au discours et se verront supprimer. Merci de relire la première phrase de l’article. J’aurais pu faire fonctionner la garantie, mais si c’est pour retrouver le même problème dans un an, je préfère arrêter tout de suite de donner mon argent à HP.

A voir aussi

Le ras le bol des sociétés de livraison

J’ai récemment commandé deux produits, l’un lourd (une imprimante de 25kg), l’autre volumineux. L’imprimante a …

4 comments

  1. Merci pour ton article, j’avais acheté une HP Envy il y a quelques années, pour la compatibilité linux de ces imprimantes via hplip. Vu la quantité que j’imprime, une laser aurait peut-être été un meilleur choix. Brother est-il aussi bien reconnu?

  2. Brother ne fait que des imprimantes, ils ont donc beaucoup plus à perdre à vendre de la merde que HP.
    Avant d’acheter une Brother, tu vas sur leur site, tu regardes les pièces détachées qui sont vendues (tambour, etc). En général c’est assez complet. Pareil, ils fournissent à ma connaissance les pilotes Win/Mac/Linux.
    J’avais une Brother laser à l’époque de mes études, j’en étais très content, ça respirait la qualité. Je l’ai flinguée en achetant des toners 5x moins cher no-name sur Amazon. Brother indique clairement de ne pas mettre des toners “compatibles”, que ça abime l’imprimante. Je pensais à un discours classique pour vendre leur consommables, mais en fait ils avaient raison. Par contre les compatibles vendues sur france-toner ne posent aucun soucis (prévoir environ 120€ pour le changement des 4 toners, contre environ 70€ par toner officiel… et 30€ les 4 sur Amazon).
    Je conseille clairement Brother donc, sans négliger la qualité des toners.

  3. Taka pas acheté du… *paf*

    Plus sérieusement, je ne saurais pas dire quelle marque d’imprimante dont les cartouches ne viennent pas de l’autre bout du monde.

    Y a pas un concept d’imprimante open-source dans lequel on peut mettre de l’encre en bouteille (et pas des cartouches hors de prix) ?
    Quand on y pense, c’était également une $@%£# d’imprimante qui a initié tout le mouvement GNU… xD

    Si tu as réellement de gros dossiers à imprimer, en masse et d’un coup, tu pourrais également voir s’il n’y a pas un prestataire près de chez toi : tu leur donne un PDF avec tous les documents du mois et tu leur en demande autant d’exemplaires que t’as d’élèves.
    À voir comment ça peut s’intégrer dans ta façon de bosser, mais si ça peut se faire sur le gros du papier, ça peut être rentable. Bien-sûr, une imprimante personnelle restera utile pour les impressions de dernière minute.

    Enfin, je me permets de repartager ça, pour les imprimantes :D :
    https://lehollandaisvolant.net/img/41/img_20160914_185539.jpg (c’était mon ancienne imprimante, et oui, ça avait marché !)
    https://lehollandaisvolant.net/img/d9/hp-psc.jpg (c’était ce que cet appareil affichait : probablement des communications vers une autre galaxie…)

    Et pis y a ces deux classiques :
    http://www.commitstrip.com/fr/2014/08/28/nightmare-at-the-office/
    https://theoatmeal.com/comics/printers

  4. Haha :D

    Je connais pas cette histoire d’imprimante pour GNU !

    C’est une bonne idée le prestataire, surtout que je peux faire passer les factures dans mon argent de classe.
    Sauf qu’en fait c’est super cher.
    J’imprime jamais des gros volumes, mais plutôt des petits paquets mais quotidiens. Et jamais d’avance d’un mois, t’es un ouf haha :D Si déjà j’ai de l’avance pour 2 jours c’est assez incroyable haha
    Après il faut savoir que je ne paie pas le papier, je le prends de l’école directement.

    Olala je m’en rappelle de cette histoire de ton imprimante, qu’est-ce que j’avais rigolé !! C’est vrai que c’est hanté les imprimantes.

    Après pour la distance c’est un problème quand je reçois mes cartouches une fois par mois, les toner on peut facilement les garder plus d’un an ça me gêne déjà moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

leo. facilisis ut Aenean ut quis justo id, ipsum ut nec Donec