Lancer une PS5 Pro en même temps que la PS5 ? Une stratégie étrange – Pop culture – Numerama

Des rumeurs insistantes font état de la commercialisation d’une PS5 Pro, qui pourrait accompagner la PS5 au lancement. Une stratégie qui serait étrange de la part de Sony.

Source : Lancer une PS5 Pro en même temps que la PS5 ? Une stratégie étrange – Pop culture – Numerama

Il serait de bon ton de comprendre que ce n’est pas la puissance de calcul brute qui fait de bons jeux, mais de bons gameplay. D’ailleurs, la plupart des gros succès commerciaux sont plutôt limités en terme de puissance nécessaire : CS, Overwatch, LoL, Pokémon, etc… Forcément, plus le jeu tournera partout, plus il rapportera.

Prenez l’écran de la Switch en 720p, affichez une photo réelle d’un paysage ou autre, aucun jeu n’a la puissance pour être aussi joli que la réalité aujourd’hui. Cette beauté du monde réel s’affiche sur 720p de haut. Conclusion : la 4K, 8K et cie ne servent à rien dans la beauté des graphismes.

La génération actuelle est quand même incapable d’afficher tous les jeux en 1080p et 60 images par seconde, faites déjà une génération capable de cela au lieu de partir dans la course à la surenchère technique. FF7 remake est moins fluide que l’original sorti 23 ans plus tôt. Que Microsoft et sa Xbox se lance là dedans ne m’étonne qu’à moitié, les américains aiment bien montrer qu’ils ont la plus grosse, mais Sony et sa PlayStation ne devrait pas partir là dedans. Déjà parce qu’un japonais ne peut pas battre un américain en taille de zizi, mais aussi parce que Sony n’a pas besoin de ça : ils ont des super exclus et un écosystème très cohérent.

Faites des bons jeux, les ventes suivront, même si votre console est 12x moins puissante que la nouvelle Xbox (genre la Switch). La nouvelle Xbox est quand même équivalente à 2000 PS2 en terme de puissance (12 Tflops contre 6 Gflops).

C’est quand même un comble de se dire que les jeux de PS2 étaient pour la plupart plus fluides que les jeux de consoles actuelles. Aujourd’hui beaucoup de jeux tournent à 30 fps quand la PS2 (et peut être même la PS1 je ne sais plus) oscillait entre 50 et 60 fps suivant le territoire (PAL ou NTSC).

A voir aussi

WordPress founder claims Apple cut off updates to his completely free app because it wants 30 percent – Liens en vrac de sebsauvage

Source : WordPress founder claims Apple cut off updates to his completely free app because it …

2 comments

  1. C’est bizarre de dire ça mais à part pour les puristes/gamers drogués, ces chiffres ont une vraie signification ?
    Je m’explique : j’ai toujours joué sur console (disons depuis la Dreamcast).

    C’est quoi la différence entre un jeu en 30 FPS et un jeu en 60 ?
    Le jeu “rame” ou “ne rame pas” c’est tout pour moi.

    Je n’ai pas de TV 4k, je monte en maxi 1920×1080 (ce qu’on appelait “full HD) mais quand je joue sur PS3, je trouve ça plus ou moins beau (sans être rebuté), idem sur PS4 et Switch.

    Après, c’est vrai que je suis fan de jeux d’aventure donc pas besoin de grosse sensation de vitesse :D

    Un jeu où je kiffe le scénario, où le gameplay est “potable” (comprendre que je m’emmêle pas les doigts pour jouer), le graphisme pas cubique, ça me va.
    Je joue en ce moment à Life is Strange before the Storm, est-ce que les FPS sont importants ?
    Apparemment le futur “ray-tracing” rend les jeux plus beaux de manière visible, mais si en plus la PS5 est rétro-compatible ça sera top.
    Tu as raison : j’adore la PS4 à cause des exclus (et de l’interface, si tu as jamais vu l’interface des Xbox, flingue-toi en les découvrant)…

  2. Personnellement je suis beaucoup plus gêné par une faible fluidité qu’une faible définition.

    Je ne sais pas à quel “framerate” voit l’oeil humain, mais ça doit être de l’ordre de 200 images par seconde. Donc forcément, plus le framerate est élevé, puis c’est confortable à l’oeil.

    Le framerate d’un jeu influe directement ma fatigue oculaire : globalement, plus un jeu est fluide, moins il me fatigue les yeux. Je suis incapable de rester plus de 30min devant un FPS à 30 images par seconde. À 60 je peux y jouer 2 à 3h, à 120fps+ je peux enchainer les heures sans problème.

    Après évidemment, cela dépend du type de jeu : un point and click peut être joué sans problème à 30fps pour ma part. Plus les images bougent vite, plus un haut framerate est important.

    Aujourd’hui je joue sur PC sur écran 165Hz, c’est vraiment très très confortable et pour rien au monde je pourrais rebasculer sur du 30fps, voire même 60 pour les FPS.

    L’interface de la PS a au moins le mérite d’être cohérente depuis la PS3. Sur Xbox, non seulement elle change entre chaque console, mais au sein d’une même console elle change aussi régulièrement. Microsoft n’a jamais été bien doué d’après moi pour créer des interfaces (Windows…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

libero eget Aenean quis, consequat. at