Infos
Accueil / École / La réalité du boulot de prof

La réalité du boulot de prof

Peut être avez-vous entendu parler des TNI, les « Tableaux Numériques Interactifs ».

C’est en gros un écran, un projecteur au dessus à courte focale, et un stylet qui permet d’interagir. Plus d’infos ici.

C’est censé être le truc merveilleux, le support du numérique blabla.

Sur le papier, c’est vrai que c’est top : un écran toujours sur place, avec Internet, plein de trucs interactifs et ludiques pour l’enfant, etc.

Sauf qu’en fait, y’a pas d’ordi. Bin oui, ça se vole. Donc faut que j’amène mon ordi. Donc les millions dépensés par l’état pour l’école dans leur « transition numérique », m’oblige à acheter un ordinateur portable. On ne m’en prête pas un, et encore moins on m’en achète un ou j’ai des réductions.

Bon, j’ai quand même un ordi, et par chance avec Apple j’ai de bonnes réductions en tant que prof (c’est Apple qui a fait ça, y’a aucun partenariat derrière, faut juste montrer sa carte de prof).

SAUF que, le logiciel pour faire fonctionner le TNI, c’est pour ta gueule. On nous file même pas une clé d’activation. Alors tu cherches des alternatives. Des logiciels plus mis à jour depuis plusieurs années et non compatibles avec ta machine, d’autres qui demandent Flash Player, le truc tout pourri porteurs de virus par centaines. Donc bin tu n’utilises que la fonction projecteur. Le super truc interactif trop génial, qui coûte 5000€ pièce, ne devient plus qu’un vulgaire projecteur.

 

Dans un autre genre, les livres. C’est bien simple, t’as aucun livre, aucun support. Tu te démerdes. Si tu veux un livre pour t’aider, tu le paies sur ton argent. Les éditeurs ne donnent rien, même pas des versions numériques. Quand comme moi, j’ai des CP, CE2, CM1 et CM2, j’achète 4 livres, multiplié par le nombre de matières ? Comment je peux travailler dans ces conditions ?

 

Encore des trucs absurdes. Y’a très peu de badges pour le portail du parking. Donc tous les matins, j’appelle le directeur, qui m’ouvre. Et rebelote le soir. Ça va, j’ai un forfait illimité, mais si je n’avais qu’un forfait 2€ avec 2h ? Je passe mon crédit juste pour un portail ? Et quand j’appelle quasiment tous les soirs les parents qui ont oublié leur enfant le soir ?

 

Dans les boites du privé, si vous avez besoin d’appeler ou d’être joignable, on vous donne un téléphone et un forfait. Si vous avez besoin d’un ordinateur, pareil, on vous le fournit. En fait on vous fournit vos outils professionnels. Cela parait évident. Mais pas dans l’Éducation Nationale.

Ici, c’est démerdez-vous.

 

Pareil, je pourrais parler d’internet qui est obligatoire, avec la trentaine de mails pro reçus chaque jour. Mais STOP quoi.

Comment je fais si je n’ai ni internet, ni un ordi, et un forfait 1h ?? C’est quand même mon droit, non ?

C’est tout bonnement ahurissant.

Un tour sur ce site me fait rire aussi. 18,9 élèves par prof en élémentaire en moyenne ? Mes classes sont en REP+, donc effectif réduit pour s’adapter au public difficile. Ma plus petite classe a 27 élèves. VINGT SEPT !

6 comments

  1. Je plains tous les profs qui ont à bosser sous ces conditions.

    Sans compter qu’avec ces TBI, il n’y a qu’une petite portion qui l’utilise vraiment : entre ceux qui ne sont jamais activés et les profs qui ne SAVENT pas les utiliser, c’est vraiment plus de l’argent lancé par les fenêtres qu’autre chose.

    Sinon, juste une petite correction : comme il est dit sur le site, le nombre moyen d’élèves par prof ne doit pas être confondu avec le nombre moyen d’élèves par classe, qui lui est plus élevé (23 en CP-CM2). Même si j’admet que c’est pas la joie non plus.

    • Ha oui effectivement. Mais je ne comprends pas trop la différence. Un prof a forcément autant d’élèves que dans sa classe non ? En tout cas comment le nombre d’élèves par prof peut être plus faible que le nombre d’élèves par classe ? Le prof voit pas tous les élèves en classe ?

      Cette année j’ai 4 classes de 28/29 élèves environ, quasiment 120 élèves.

    • Mais c’est vrai que peu de profs savent l’utiliser. Officiellement y’a des formations et tout, officieusement y’a rien de tout ça. Ma copine par exemple c’est moi qui lui ai fait sa formation pour qu’elle puisse l’utiliser en classe.

    • Non, c’est juste que certaines classes ont plusieurs profs, ce qui fait que le taux d’encadrement diminue drastiquement.

      J’ai vu ça dans mon Lycée, en 3 ans : j’ai eu UN SEUL prof qui utilisait (moyennement) son TBI pour ses cours. D’après ce que j’ai vu, il n’y avait que les profs de maths et de SI qui avaient ne serait-ce que l’occasion de l’utiliser. Mais c’était un simple projecteur…

      Au fait, après une recherche rapide, j’ai trouvé ça, je sais pas si ça marchera avec les TBI chez vous : http://open-sankore.org/fr
      Je dis que ça peut se tenter, mais si tu veux le faire.

      120 élèves par semaine –‘ Bonne chance pour cette année.

    • Merci pour Open Sankoré. Oui je connaissais, c’est ce programme qui n’est plus à jour depuis longtemps (2013 de tête) et qui ne fonctionne plus… C’est dommage parce que c’est un super programme.

  2. Il y a des enseignants qui n’ont pas d’élèves ou pas de classe (remplaçants, spécialisé, inspecteurs, etc.).
    Pour le matériel et les livres, tout dépend du budget et de l’investissement humain et financier des communes, il y a parfois moyen de leur faire des demandes ou suggestions.
    Personnellement, je fais le soutien technique de ma femme qui enseigne dans un multi-niveau de maternelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

753d374932f4b5c89c7dcd2f29d60cc9#######################