Infos

Gravity

Gravity, le film aux 7 oscars…

Je ne sais pas si vous l’avez vu, personnellement je l’avais loupé à sa sortie cinéma, et j’avais vraiment été très déçu, le film semblait vraiment excellent, les critiques étaient toutes unanimes.

Je l’ai vu hier soir. Et mon dieu, je suis content de n’avoir pas payé pour cette merde. Désolé, mais j’ai vraiment trouvé le film à chier. Mais pas un peu, hein, mais carrément à chier. Je ne sais pas si c’est du à ma culture scientifique, mais le nombre d’absurdités scientifiques m’ont vraiment gâché le film et empêché de me laisser transporter.

L’unique point positif quand même, parce qu’il y en a au moins un (et encore, je nuancerai) : graphiquement, ça claque. Belle 3D, superbes animations, en particulier lors d’explosions, lors d’animation de nombreux câbles en même temps, etc.

Voilà c’est tout, tout le reste est à chier. Je ne vais pas être exhaustif, je ne suis pas un expert de l’espace, je suis sûr que je suis passé à côté de plein de choses, mais en vrac tout ce qu’il m’a gonflé dans ce film (spoils attention) :

  • L’image, bien que très bien animée, est légèrement floue. Comme pour cacher un aliasing ou je ne sais quoi. Particulièrement visible quand à la fin la Docteur sort de l’eau, avec un vrai acteur cette fois (elle n’est pas en 3D), et où elle est parfaitement nette.
  • Une docteur en hôpital qui part dans l’espace réparer des machines, oui oui oui…
  • Un George Clooney qui est là dans l’unique but de faire venir la ménagère au ciné (bordel, il disparait après 20 min de film !). Manquerait plus qu’un « What else ? »
  • Les débris qui font le tour de la Terre en 1h30. La flemme de calculer, mais pour une durée pareille, il serait impossible de voir ces débris tellement ils iraient vite.
  • 1er passage des débris : détruisent leur station. Vite, allons nous réfugier sur l’ISS. 2ème passage, destruction de l’ISS. Vite, allons sur la station chinoise. 3ème passage des débris, ho, destruction de la station chinoise. Dans le genre « tout ce qu’il se passe hors de la caméra n’existe pas », on fait fort. Moi ce que je retiens : leur station ne résiste pas du tout, l’ISS peut résister à un passage de débris, et la station chinoise à deux.
  • La Docteur en culotte dans sa tenue. Mais oui mais oui mais oui…
  • Haaa, Clooney ce coquin, il ouvre un sas pour rentrer dans une sorte de véhicule, vidant complètement l’air du truc, passant à une température nulle et à une pression très trèèès faible. Vite, Docteur, retient ton air, ça va marcher (si si…). Bon, c’était un rêve, on va dire que…
  • Youhou, on dirait Titanic Park, on se cogne à des vitesses folles avec la tenue d’astronaute, même pas mal, qu’est-ce qu’on se marre !
  • A la fin, quand la Docteur redescend sur Terre avec sa capsule, cette dernière est censée être adaptée. Bin non, faut qu’elle prenne feu à l’intérieur. Une fois atterrie, la capsule se met à couler au fond de l’eau, après avoir brûlée, elle se noie. Y’a pas à dire, le plus dangereux dans le métier de cosmonaute c’est le retour sur Terre.
  • L’ISS, Hubble, tout est sur la même orbite, la chance.
  • Le passage Wall-E, ou comment se diriger dans l’espace avec un extincteur…….
  • La station russe a de la Vodka à l’intérieur, la chinoise a un bouddha… Cliché cliché…
  • Un truc qui m’a complètement gâché le film : pourquoi, pourquoi chaque scène d’action est accompagnée de musique ?!? Pourquoi ne pas laisser le silence, et laisser uniquement la respiration, voire les battements de coeur du Docteur ?
  • Dans le même genre, dans l’espace, les explosions font boum, les objets se percutent dans un bruit de métal, etc. Mais attention, on étouffe quand même le son, façon bruit dans l’eau, parce que l’espace c’est tout de l’eau en fait.
  • S’il y a un seul acteur, arrêtez de lui faire faire des monologues à la con bordel, laissez le silence, le film aurait été d’autant plus réussi. Parce qu’entendre une femme déprimée qui a perdu sa fille de 4 ans, c’est tout sauf crédible d’imaginer qu’elle a passé les tests de la NASA.
  • Ne la faites pas aboyer…………….
  • Non, les gens dans leurs maisons ne peuvent pas communiquer par radio avec les stations spatiales…

Enfin bref, je pourrai continuer pendant encore longtemps, très longtemps. Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout aimé ce film. C’est dommage, je trouve, d’avoir les moyens de faire un film pareil, avec autant d’incohérences. Même le jeu vidéo Dead Space, qui a des petites scènes dans l’espace, sont bien bien mieux réussies, alors que c’est un petit détail dans le jeu…

4 comments

  1. Pour moi les Oscars ne sont pas représentatifs de la qualité d’un film, bien au contraire (mais il y a des exceptions, rares…).
    Suffit d’avoir un tas d’acteurs renommés dans un seul film pour que les gens se disent « Wouah ce film va claquer ! »
    Je ne sous-entends pas que les petites productions sont meilleures mais si certaines avaient les moyens des grosses productions elles mériteraient de se faire connaître.
    Le cinéma c’est le cercle vertueux, les meilleurs gagnent des Oscars, gagnent plus d’argent et se font encore plus connaître pour gagner encore des Oscars…

  2. Moi, c’est vraiment le coup de « tout le monde sur la même orbite » qui m’avait bien gâché le film comme « mega-raccourci scénaristique » (pourtant dans l’espace, les dangers sont très nombreux, mais faut développer et ça, ça fait chier certains scénaristes hollywoodiens apparemment). Et pareil, je suis assez content de ne pas avoir déboursé 10 euros pour une « démo-3D immersive » (peut-on parler de film, franchement?) de 1h30.
    Pour développer sur un truc qui m’a fait soupirer, c’est la rentrée rocambolesque du « soyouz made in china » qui flambe de tous les côtés en entrant dans l’atmosphère laissant le temps de fragiliser toute la structure avant de s’orienter correctement pour finir en un seul morceau avec juste une « petite incendie interne ». Challenger est partie en sucette pour moins que ça…
    Sinon, bon gros lol pour le « Titanic Park » ;).

  3. Salut,

    Je me permets de réagir sur ton dernier point.
    Oui c’est possible pour des amateurs (avec un peu de matériel) de discuter avec l’ISS : http://en.wikipedia.org/wiki/Amateur_Radio_on_the_International_Space_Station
    http://www.qsl.net/va3rj/sat_iss.html
    et une vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=vKZpG-IOqjY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

900b4114babff1094f686f58380245a4FFFFFFFFFFFFFF