Infos
Accueil / Au fil du web / Un revolver open-source à 8 coups imprimable en 3D – Tech – Numerama

Un revolver open-source à 8 coups imprimable en 3D – Tech – Numerama

Un étudiant américain a mis en ligne les plans d’une arme à feu réalisable avec une simple imprimante 3D de base. Il suffit d’ajouter un élastique et un clou pour avoir un revolver parfaitement fonctionnel.

Source : Un revolver open-source à 8 coups imprimable en 3D – Tech – Numerama

Certes l’arme ne fait pas sonner les détecteurs, mais les munitions ? Elles sont en plastique aussi ?

Celui qui peut cacher des balles, dans un avion par exemple, peut aussi cacher une arme.

3 comments

  1. Des munitions en plastique, j’en doute (au moins pour les armes à feu destinées à tuer).

    Pour avoir déjà vu des balles en plomb et en cuivre (juste la balle, sans la cartouche) avant le tire et après, on voit qu’il est déformé à mort.

    Le plomb et le cuivre sont certes malléables, mais bien moins que le plastique. Sans compter la température atteinte dans la cartouche : plusieurs centaines de degrés. Aucune matière plastique ou organique ne peut résister à ça : les molécules sont simplement trop fragiles pour résister à la chaleur.

    Pour cacher ça dans un avion, oui c’est inutile à moins de tout fouiller à fond, mais ça ne sera jamais fait.

  2. Oui donc ces armes sont un faux problème du coup, non ?
    À moins que les détecteurs ne détectent pas les balles ? Ça m’étonnerait quand même…

  3. Pour les aéroports et les avions c’est un faux problème, oui, mais pour le reste non : n’importe qui peut se faire son arme chez lui.

    Il lui reste que les munitions à récupérer. C’est donc les munitions qu’il faut réglementer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

a9ca05907cf61e1bf15aa6f198966bb3ooooooooooooooooooo