Infos
Accueil / Au fil du web / En GB la police veut savoir qui lit Charlie Hebdo

En GB la police veut savoir qui lit Charlie Hebdo

http://www.numerama.com/magazine/32184-en-gb-la-police-veut-savoir-qui-lit-charlie-hebdo.html

Lorsque vous achetez un journal ou un magazine dans un kiosque, vous le payez sans doute pour des raisons pratiques avec de l’argent liquide, ce qui a aussi pour effet indirect qu’il n’est pas possible de savoir ce que vous lisez.

la police peut demander à Amazon de fournir la liste des livres que vous avez commandés (voir ceux que vous avez lu s’il s’agit d’éditions Kindle où tout est sauvegardé, y compris ce que vous surlignez), peut demander à Viapresse la liste des abonnements que vous avez souscrits, à Google la liste des applications de journaux que vous avez installées sur votre téléphone, etc.,

Bordel on n’aura jamais la paix, maintenant ça les emmerde qu’on paie nos journaux en liquide, et ainsi ne pas savoir qui lit quoi ?

Si on savait réellement toutes les données recueillies par toutes les entreprises sur nous, ça ferait sûrement très très peur. On l’imagine, mais on ne doit pas se rendre compte à quel point. L’Humain aime vraiment tout contrôler, tout savoir, tout connaître. L’Homme est malsain.

Dans l’absolu je préfère que les États soient occupés à nous épier plutôt que de se faire la guerre, mais quand même…

2 comments

  1. Les Etats ne t’espionnent pas.
    Ils te font la guerre :)

    Aux USA, la police/FBI/etc. peuvent demander la liste des livres que tu as emprunté à ta bibliothèque.
    Pas en France (même moi le bibliothécaire je ne sais pas quels sont les livres empruntés par tel lecteur).

  2. Ce que je veux dire par là c’est que je préfère être espionné qu’envoyé sur un front quelconque pour une guerre qui n’est pas la mienne. Y’a pas mort d’homme quoi.
    Mais c’est pas correct.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

5879064d72685cc87ff5a9ea34fd7fea888888888