Coup d’État en Suède ?

http://www.contrepoints.org/2015/01/27/195862-coup-detat-en-suede

Le premier enseignement du coup d’État suédois comme du scénario de M. Houellebecq, c’est que les nobles envolées sur la démocratie, les valeurs républicaines, etc., explosent en un quart de seconde lorsque la caste au pouvoir se sent menacée. Le deuxième est que, contre cela, il n’y a aucune défense par le vote : le putsch se fait discrètement, en une nuit de négociations secrètes, et ensuite il est trop tard. Sauf à prendre les armes, ce qui nous amène à la troisième leçon : la seule solution pacifique est préventive et libérale : réduction maximale des pouvoirs de l’État. Au moins les dégâts seront-ils limités si les larrons de la foire aux voix s’entendent, et gageons qu’ils ne se gêneront pas plus ici qu’en Suède.

Évidemment, le réalisme impose de songer au sevrage progressif des hommes de l’État, que la drogue du pouvoir rend dangereux, surtout à l’approche de l’état de manque. Au fond, c’est une sorte d’assurance-vie que les politiciens suédois ont cherché à se procurer.

A voir aussi

Sumimasen Turbo | des vidéos sur les jeux vidéo et la pop culture japonaise | Patreon

Devenez contributeur de Sumimasen Turbo dès aujourd’hui : lisez les publications de Sumimasen Turbo et accédez …

4 comments

  1. Tu devrais aussi citer du Wikistrike pour faire encore plus crédible ;)

  2. Ba pour le coup je suis d’accord avec eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *