Apple Store : l’angle des MacBook a changé | MacGeneration

La méticulosité avec laquelle Apple agence ses produits en boutique va jusqu’à positionner les écrans des portables dans un certain angle ; en l’occurrence et depuis toujours, 70°. Cet angle « force » en quelque sorte les passants à réajuster les écrans pour qu’ils soient bien placés devant leurs yeux, ce qui leur permet, presque à leur insu, d’apprécier les finitions et la qualité des matériaux.

Source : Apple Store : l’angle des MacBook a changé | MacGeneration

Apple a un logiciel qui tourne sur les Mac de démonstration, qui affiche le degré d’inclinaison de l’écran (donc il y a des détecteurs d’inclinaison dans la charnière ?!?). Les employés ont la consigne de régler l’inclinaison de manière à gêner le potentiel client, afin que ce dernier manipule l’ordinateur afin qu’il positionne correctement l’écran en face de lui. Tout cela dans le but “d’apprécier les finitions et la qualité des matériaux”.

D’un côté je trouve cela choquant que l’on manipule le client ainsi, mais de l’autre cela se base sur des critères objectifs, à savoir la qualité de fabrication. Si l’ordi avait une finition pourrie, ça ne ferait pas augmenter les ventes, donc bon…

C’est sûr qu’on ne risque pas de voir un tel système mis en place pour tous ces ordis similaires en plastoc “made in Windows”…

A voir aussi

Dr Viviane Pons sur Twitter : “Racisme ordinaire : une amie vient de se faire “engueuler” par la proprio de l’appart qu’elle voulait louer car elle ne l’a pas prévenue qu’elle “n’était pas française” , ce que la proprio a pris pour une tromperie. Mon amie est française, elle est noire…” / Twitter – Liens en vrac de sebsauvage

Source : Dr Viviane Pons sur Twitter : “Racisme ordinaire : une amie vient de se …

2 comments

  1. Ils sont fort, chez Apple…

    Mais c’est vrai que ce n’est ni Acer ni HP qui peuvent se permettre ça.
    Pour eux ça serait plutôt l’inverse : attendre que le client a payé pour l’autoriser à toucher, sinon il voudrait plus du tout l’acheter.

  2. “attendre que le client a payé pour l’autoriser à toucher, sinon il voudrait plus du tout l’acheter.”
    J’ai ris :D C’est tout à fait ça !