Infos

3 000 déchets excavés d’un site archéologique, le désastreux symbole de « l’ère du plastique »

Des excavations archéologiques ont mis au jour la haute présence de plastique comme caractéristique de notre époque. Pour les auteurs, la trace de l’humanité laissée à la fin du 20e siècle et en ce début du 21e siècle pourrait donc être définie, archéologiquement, par une ère du plastique.

Source : 3 000 déchets excavés d’un site archéologique, le désastreux symbole de « l’ère du plastique »

Quelle horreur de savoir que dans le futur notre époque sera résumée en “ère du plastique”…

A voir aussi

Yoann Gini sur Twitter : “60% des modèles d’iPhones créées depuis le tout premier iPhone sont supportés par iOS 15 fraîchement sorti.Et il y en a encore pour parler d’obsolescences programmée ?!… https://t.co/HTmqmDp2uf” – Le Hollandais Volant

iOS 15 est supporté jusqu’à iPhones 6S sorti en 2015. Bon, certaines fonctions ne sont …

2 comments

  1. Je pense que chaque civilisation a ses « déchets ».
    Tout dépend de combien de temps on regarde dans l’avenir, mais dans 2 000 ans, il restera beaucoup plus que du plastique.

    Après tout, des Romains, il reste autant de Colisée et le Pont du Gard qu’un immense empoisonnement général au plomb, qu’ils utilisaient pour pour la… plomberie, justement, et qu’ils étaient reconnus pour la gestion de leur eau (alors que le plomb est un neurotoxique avéré).

    Le plastique n’est un problème que si l’on ne fait rien pour l’éliminer de notre environnement. Pour l’instant, peu est fait, c’est vrai, mais du travail est fait.

    Dans les années 1970-80, le plus gros problème était le trou dans la couche d’ozone, à cause des CFC. Ces gaz ont été bannis en 1987 et depuis ça se répare et bien.
    Idem pour le plomb (encore lui, et à la même époque) dans les carburants : on a fini par interdire ça et les problèmes de santé, notamment chez les enfants, ont graduellement disparus.

    Aujourd’hui c’est le CO2 notre problème, et le plastique (pollution solide un peu partout). Rien n’est figé, je pense, mais comme d’hab, il faut qu’il y a des problèmes « personnels » chez les gens pour qu’ils s’en rendent compte.

    Tant que la pollution ne sera marquée explicitement comme la cause de décès de millions de personnes, et qu’on continuera de dire que c’est du à un cancer, une insuffisance respiratoire ou autre, rien ne sera fait.

    En attendant… oui, c’est triste d’aller ainsi vers notre propre perte en tant que civilisation.

  2. D’autant qu’il y a quelques temps, des chercheurs japonais ont découvert une enzyme intéressante. Mais oui, autant de plastique qui se balade, c’est un fléau, c’est clair.
    Et encore, par chez nous, on reste relativement “propre” mais quand tu vois comment sont gérer les déchets dans des pays plus pauvres, c’est une catastrophe – sans jugement envers ses populations qui bien souvent subisse leur sort.

    https://www.nouvelobs.com/planete/20160311.OBS6230/une-bacterie-mangeuse-de-plastique-la-solution-pour-depolluer-les-oceans.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.